Dans le communiqué diffusé ce jeudi soir, la Sécurité routière annonce le nombre de décès tous véhicules confondus (393) en septembre 2009, et ne fait pas la distinction entre autos et motos. Au vu de la proportion de véhicules en circulation, il eut été plus judicieux au Parisien d’illustrer cet article avec des automobiles.

Seulement voilà, le motocycliste casqué effraie, il renvoie une image que d’aucuns peuvent estimer agressive. Il accentue donc l’effet anxiogène qui va attirer le lecteur.

Et puis c’est aussi, en ce contexte de discussions tendues lors des États Généraux de la Sécurité des Deux-Roues (lire le blog de la FFMC sur le sujet), un moyen de mettre la pression sur les conducteurs de deux-roues et les associations qui les défendent. Pas très judicieux de la part d’un média censé être impartial...

La moindre des choses serait que, vendredi matin à la première heure, Leparisien.com retire ce cliché illustratif, dénué de propos informatif, de sa page d’accueil. Il serait également judicieux de la part de ce média populaire impartial de se mettre pour une fois dans la peau des conducteurs de deux-roues et de relater à ses lecteurs les difficultés qu’ils rencontrent dans la circulation, face à des automobilistes pas forcément tendres.

Publicité
Publicité