Les Top

Andrea Dovizioso (Ducati), vainqueur
L’Italien a remporté sa quatrième course de la saison. Celle-ci lui permet de reprendre la tête du championnat du monde. Desmo Dovi a toutes ses chances pour décrocher un premier titre dans la catégorie reine en fin de saison. Ce serait quand même beau que Ducati gagne un titre, histoire de mettre fin à l’hégémonie japonaise. Et 10 après Casey Stoner.

Maverick Vinales (Yamaha), deuxième
On attendait un duel Marquez-Rossi pour la victoire finale. Mais le vainqueur de l’édition 2016 n’est pas passé loin du but. Et pourtant, il était le seul des hommes de tête à être parti avec un pneu soft à l’arrière. Ce qui aurait pu le pénaliser en fin d’épreuve. Mais il n’en fut rien. Avec un tour de plus, il aurait peut-être même pu s’imposer. Ce podium lui permet de rester dans la course au titre de champion 2017.

Valentino Rossi (Yamaha), troisième
Il est passé tout près de la victoire pour son 300e départ en MotoGP. L’Italien a mené la course du début jusqu’à trois tours de l’arrivée. Néanmoins cela reste une belle performance pour l’Italien qui n’était plus monté sur le podium depuis sa victoire à Assen.

Alex Rins (Suzuki), neuvième
On en parle peu mais la performance d’Alex Rins en Angleterre mérité d’être soulignée. Ce dernier termine dans le top 10 mais surtout, pour la première fois de la saison, il a dominé son coéquipier Andrea Iannone. Espérons qu’il continue sur cette lancée.

Les Flops

Cal Crutchlow (LCR Honda), quatrième
Le Britannique a été performant tout le week-end. Souvent placé dans le top 3 pendant les séances d’essais et les qualifs, il a pêché en course et échoue finalement au pied du podium. « J’étais venu ici pour gagner ». Cette phrase en dit long sur la déception du pilote anglais au terme de cette 12e manche du championnat.

Marc Marquez (Honda), abandon
Alors qu’il avait les armes pour lutter pour la victoire, Marc Marquez a été contraint à l’abandon suite à la casse de son moteur. Cela faisait 10 ans que Honda n’avait plus explosé un moteur en course. Grosse tuile pour le champion du monde en titre qui n’aura plus le droit à l’erreur s’il veut conserver sa couronne.

Dani Pedrosa (Honda), septième
Dani Pedrosa a sauvé ce qu’il pouvait en Angleterre. Souvent relégué au-delà de la 10e place pendant les essais, l’Espagnol a du passé par la Q1 avant de se qualifier 7e. Il terminera la course à la même position, mais derrière la Honda de Crutchlow et surtout la M1 satellite de Zarco. Les circuits qui arrivent devraient mieux lui convenir. Notamment Misano où il s’était imposé en 2016.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité