Lors de la dernière course de la saison disputée sur le circuit de Valencia en Espagne, Marc Marquez s’est offert un quatrième titre de champion du monde MotoGP, (six en comptant le titre en 125 cm3, et Moto2 en 2012).

L’Espagnol, qui s’élançait depuis la pole position, n’avait qu’à « assurer  » pour s’adjuger la couronne. Et pourtant, à l’extinction des feux, c’est bien lui qui a réalisé le holeshot. Mais rapidement, la machine Johann Zarco s’est mise en marche. Le Français, 2e sur la grille, a perdu quelques positions au départ. Mais en deux tours, il s’est offert le scalpe de Dani Pedrosa Andrea Iannone (Suzuki) et Marc Marquez. Le Français a mené les débats pendant la quasi-totalité du Grand Prix. Sagement calé dans sa selle du Français, Marquez tentait une attaque à mi-course, mais Zarco repassait instantanément.

Les Ducati à terre

Dani Pedrosa, tranquillement installé en troisième position, servait de bouclier à Marc Marquez contre les Ducati de Jorge Lorenzo (4e) et Andrea Dovizioso (5e). C’est alors que Ducati s’est manifesté sur le tableau de bord de Lorenzo pour que ce dernier laisse passer Dovi. Après plusieurs passages il n’écoutait pas la consigne de l’équipe. Ducati insistait et s’empressait d’informer Lorenzo sur le Pitboard pendant plusieurs tours. En vain. Le champion du monde 2015 n’a jamais laissé passer Dovi. L’agacement dans le box était très visible sur les écrans de télévision. Alors oui Dovi devait terminer premier du GP et espérer que Marquez ne fasse pas mieux que 12e… Mais quand même. Bref peu importe. Lorenzo est parti à la faute quelques instants plus tard. Le débriefing d’après course risque d’être animé dans le box Ducati.

Marquez l’équilibriste

Quasiment au même moment, Marquez frôlait la catastrophe. Le champion en titre perdait l’avant de sa machine dans le virage n°1. On ne saura jamais comment il a fait pour ne pas chuter. La seule conséquence a été de faire un peu de jardinage dans le bac à graviers. Alors que le suspense renaissait légèrement, un autre rebondissement se produisait avec la chute de Doviziso qui voyait définitivement le titre s’envoler. Les chutes des Ducati offraient un podium inespéré à Marc Marquez. Mais l’essentiel était ailleurs. Malgré une chute en course, Andrea Dovizioso et Ducati ont réalisé une saison incroyable qui leur permet de terminer vice-champion du monde 2017... en se bagarrant pour le titre jusqu’au dernier Grand Prix. Bravo à eux.

Zarco si près de la victoire

Pendant ce temps-là, la lutte continuait de faire rage en tête pour la victoire. Zarco face à Pedrosa. Et c’est finalement Dani Pedrosa qui l’a emporté. Le n°26 a attaqué le Tricolore à l’entame du dernier tour, ce qui scellait définitivement le résultat final. Si Zarco a manqué la victoire, il a définitivement marqué les esprits. Quant à Dani Pedrosa, l’officiel Honda fait coup double avec ce succès. Il se classe 4e du championnat du monde devant Valentino Rossi, pour deux points.

On notera aussi la belle performance d’Alex Rins (4e). Il devance Valentino Rossi (5e) et Andrea Iannone (6e). Jack Miller, Cal Crutchlow, Michele Pirro et Tito Rabat ferment la marche du top 10.

Top 6 du championnat du monde MotoGP 2017

1. Marc Marquez (ESP/Honda) : 298 points
2. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) : 261 points
3. Maverick Vinales (ESP/Yamaha) : 230 points
4 Dani Pedrosa (ESP/Honda) : 210 points
5. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) : 208 points
6. Johann Zarco (Tech 3 Yamaha) : 174 points

crédit photo : motogp.com

Publicité

Commentaire (1)

Publicité