En images

Essais MotoGP à Sepang : RdP Essais MotoGP à Sepang : Dovizioso Essais MotoGP à Sepang : Lorenzo Essais MotoGP à Sepang : Rossi en forme

À moins de 2 dixièmes de Marc Márquez et 8 dixièmes de mieux que son temps des essais de l’an dernier.
On sait que Sepang est un circuit qui lui convient, il nous tarde de voir ce qu’il se passera sur des circuits moins favorables au champion italien. Son coéquipier, Jorge Lorenzo, a aussi montré qu’il serait encore là cette saison en signant le 3e meilleur temps (1’59’’866) et sera encore un des grands favoris.

Quid des Open ?

Les questions que tout le monde se pose : les nouvelles Open seront-elles des « chicanes mobiles » comme les CRT de l’an passé ? Certains pilotes arriveront-ils à se battre pour les podiums ? Premier élément de réponse : Aleix Espargaro.

Le pilote d’une Open Yamaha est encore très loin au-dessus du lot dans cette catégorie laissant les autres Open à plus d’une seconde minimum. Il est également le 4e et dernier pilote des essais à être passé sous la barre symbolique des 2 minutes au tour.

Mais Espargaro mis à part, on doute de voir une Open se battre en haut du classement même si Nicky Hayden, ancien champion du monde, revient sur une Honda. La firme ailée semble être en retard sur le développement de son Open et loin du 0,3 seconde d’écart promis entre ces nouvelles motos et les prototypes de la saison passée.

Où sont les Ducati ?

Ducati reste le seul constructeur à voir ses prototypes plus lents que certaines Open. Après 3 jours de test, Andrea Dovizioso signe le 7e temps avec près d’une seconde de retard sur le leader. L’Italien et son coéquipier britannique, Cal Crutchlow (12e des essais), risquent de devoir s’habituer à se battre pour un top 10 plutôt que pour des podiums.

Ces premiers essais de Sepang montrent que les favoris restent les mêmes : Honda et Yamaha devraient encore se battre pour le titre de constructeur. La surprise viendrait plutôt des pilotes, et plus précisément d’Aleix Espargaro qui continue d’étonner et de faire des merveilles avec une moto soi-disant moins performante que les prototypes.

Les prochains tests de l’intersaison sont prévus du 26 au 28 février, toujours sur le circuit de Sepang. Mais il nous tarde de voir la saison MotoGP débuter au Qatar, sur le circuit de Losail, le 20 mars pour la première course de la saison, qui permettra de voir la réalité des choses.

 - 
Publicité
Publicité