Le premier Grand Prix moto de la saison 2017 s’est tenu ce dimanche 26 mars à Losail, au Qatar. Maverick Vinales en est sorti victorieux et confirme ses bonnes performances entrevues durant l’hiver. En lutte pour la victoire jusque dans le dernier tour, Andrea Dovizioso n’a pas démérité mais échoue troisième année consécutive en 2e. Quant à Valentino Rossi, l’Italien a réussi l’exploit de terminer troisième alors qu’il était totalement perdu pendant l’inter-saison.

On notera aussi la belle performance de Johann Zarco. Le Français, rookie dans la catégorie reine, a mené une course. Il semblait même capable de s’échapper avant de partir à la faute... Mauvais choix de pneu avant pour Marc Marquez et 4e place à l’arrivée. Et pour finir, Jorge Lorenzo (11e) qui n’a jamais été dans le rythme. Retour sur les déclarations de ces pilotes après la première épreuve.

Maverick Vinales (ESP/Yamaha) - 1er
« Je tiens à remercier mon équipe qui a fait un excellent travail et le set-up de la moto était excellent. J’étais bien parti mais au premier virage, Zarco est arrivé et j’ai dû relever la moto sinon, nous serions tombés. Du coup, d’autres pilotes m’ont dépassé. Johann a été bon, mais pas dans ce virage.La piste était très glissante et j’ai réalisé que je n’étais pas capable d’utiliser ma vitesse au milieu du virage. J’ai dû retrouver ma concentration et j’ai repris confiance. Quand j’ai dépassé Marquez, j’ai réalisé qu’il était temps de pousser. Avec Dovizioso, nous nous sommes livrés une belle bataille. Je le passais mais il me reprenait sur la ligne droite. J’ai réalisé que je devais être plus fluide et pousser un peu plus pour prendre l’avantage. En fait, j’ai fait mon meilleur temps dans le dernier tour. En fin de compte, j’ai fait la pole position et j’ai gagné, je ne peux pas demander plus. Je suis vraiment heureux de la manière dont j’ai réussi la course. On m’avait demandé de donner un pronostic pour le podium il y a quelques jours et je l’avais deviné. J’ai dit que Valentino serait avec les meilleurs en course et il l’a été. Je suis heureux pour lui parce que ce n’est pas facile de rebondir après une période difficile. C’est agréable de voir deux Yamaha sur le podium ».

Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) - 2ème
« Le pari que nous avons fait était le bon. Nous avions un bon rythme avant la course, mais nous n’avons pas terminé la course avec Maverick. Aussi, il y avait beaucoup d’humidité, laquelle a ralenti la course. Ainsi, avec le pneu tendre, si vous parvenez à ne pas trop forcer, vous pouvez le préserver. Tout s’est bien passé après la chute de Zarco, car je menais. J’étais à l’aise et j’arrivais à préserver mon pneu. C’était la seule solution pour terminer la course avec Maverick, car il avait un meilleur rythme avec un pneu plus dur. Sur certains secteurs, tout allait bien, alors que sur d’autres, la différence se faisait bien trop ressentir. Mon point fort était la ligne droite, mais j’étais bien trop loin pour le passer dans le dernier tour. »

Valentino Rossi (ESP/Yamaha) - 3e
« Bien sûr, si j’avais eu à parier sur moi, sur mon podium aujourd’hui, je ne l’aurais pas fait ! Peut-être pour 10 euros ? Nous n’avons jamais abandonné et nous avons toujours essayé de donner le maximum. Nous avons tenté trois ou quatre settings sur la moto ce matin au warm up, lesquels se sont avérés mauvais. Sous la lumière du jour, j’usais mon pneu dans trois virages. Ces conditions étaient donc meilleures pour moi. Nous avons une fois de plus apporté des changements sur la moto pour la course. Je me suis senti à l’aise et j’ai réalisé un bon départ. J’espère que cette épreuve nous donnera suffisamment d’informations pour continuer dans cette direction. Je suis content, car j’ai vu Maverick durant tout le Grand Prix alors que ce n’était jamais arrivé durant les Tests. »

Marc Marquez (ESP/Honda) - 4e
« Nous savions que nous étions un peu en difficulté sur ce tracé, mais nous avons toujours voulu adopter une attitude positive, sachant que si tout se déroulait correctement, il y avait un moyen de se battre pour le podium et peut-être même pour la victoire. Je pense que nous avons très bien travaillé tout au long du week-end. Nos idées étaient claires pour ce dimanche. Nous avions prévu d’utiliser le pneu dur avant, mais la pluie survenue au moment du départ et les reports nous ont fait douter. Au final, nous avons décidé de partir avec un pneu medium, afin de réduire le risque de chute, mais ça s’est avéré être notre plus grosse erreur ce week-end. J’ai lutté toute la course avec mon pneu avant, je ne pouvais pas freiner fort et après quelques tours, il commençait déjà à s’user. Nous avions quelques petits soucis encore à l’accélération, mais j’avais malgré tout un bon feeling avec la moto. Néanmoins ce choix de pneu ne me permettait pas de gagner au freinage ; ce qui est normalement mon point fort. Je me suis donc dit : ‘Ok, terminons la course, ça sera différent en Argentine.’ »

Jorge Lorenzo (ESP/Ducati) : 11e
« C’était une course vraiment compliquée sur tous les points. J’ai pris un bon départ, mais j’ai élargi au premier tour et concédé de nombreuses places au classement. Cela a conditionné le reste de ma course. Je me suis ensuite senti mieux sur la moto et j’ai commencé à rouler dans le même rythme que les leaders. Malheureusement, en dernière partie de course, j’ai perdu peu à peu confiance en mes pneus et ma moto demandait un pilotage plus physique. J’ai donc ralenti mon rythme et je n’ai pas pu terminer dans le Top 10. Je veux rester positif, même si ma première course pour Ducati ne s’est pas terminée comme je l’avais souhaité. Il est vrai aussi que nous ne sommes qu’à nos débuts et que nous avons encore beaucoup de travail à accomplir. »

Johann Zarco (FRA/Yamaha) - abandon sur chute
« Malgré le résultat final, je suis content et c’était vraiment plaisant d’occuper la tête de ma première course. Cet après-midi, le warm up avait été plus long, car les séances avaient été annulées samedi. La piste n’était pas parfaite, mais mon feeling était très bon et ma quatrième place sur la grille était quant à elle proche des avant-postes. Juste avant le départ, la procédure a été interrompue en raison d’une averse. Lorsque la course a finalement commencé, j’étais concentré et j’ai remarqué que j’étais proche de la première place. J’ai donc saisi l’opportunité. Je sais que mes départs sont bons et j’en ai profité pour doubler quelques pilotes rapides au premier virage. J’ai ensuite maintenu un rythme régulier. J’ai continué à forcer jusqu’au sixième tour où j’ai décidé de me détendre. Peut-être ai-je quelque peu dévié de la trajectoire, causant ainsi ma chute au deuxième virage. C’est dommage, mais nous sommes toujours à la limite et j’ai encore besoin d’apprendre cette catégorie. Ce genre d’erreur fait partie de mon apprentissage en tant que rookie du MotoGP. C’est dommage concernant le résultat, mais c’est important pour la confiance. Je suis impatient de me rendre en Argentine. »

crédit photo:motogp.com

Publicité

Commentaire (0)

Publicité