C’est une belle revanche pour Marc Marquez qui était tombé l’an passé après un mano a mano avec Valentino Rossi. Mais cette fois l’Espagnol s’est imposé de manière magistrale en Argentine, deuxième manche du championnat du monde disputée sur le circuit de Termas de Rio Hondo. À seulement 23 ans, c’est déjà sa 25e victoire en catégorie reine. Ce succès le propulse en tête du championnat du monde.

Course déclarée « flag to flag »

Le pilote officiel Honda a du s’y prendre à deux fois pour de gagner. Avant le départ la course a été déclarée « flag to flag » par les commissaires. Pour la pluie ? Non ! À cause des pneumatiques. Le crash de Scott Redding la veille pendant les essais, causé par une défaillance de son pneu, a fait réagir tous les acteurs du championnat.

Pour ne prendre aucun risque pendant le Grand-Prix, la commission de course et Michelin ont tranché et imposé un changement de moto (et donc de pneus) lors du la course. Voici un extrait du communiqué officiel publié par la commission : « Si le départ est donné en conditions sèches et que le warm-up a eu lieu sur piste mouillée, les pilotes pourront utiliser n’importe quel pneu slick arrière de l’allocation initiale (medium ou hard pour l’Argentine). Cependant, la course sera de type flag-to-flag, d’une durée de 20 tours et avec un arrêt obligatoire pour changer de machine à la fin du tour 9, 10 ou 11 ».

En 2013, un cas similaire avait eu lieu à Phillip Island lors du GP d’Australie. Pour bien compliquer les choses, la météo s’est invitée à la fête et la course s’est tenue dans des conditions difficiles avec beaucoup d’humidité en dehors des trajectoires. Bref, la course a été folle.

Les premiers tours en paquet

Jorge Lorenzo s’est le mieux élancé, avec dans son sillage, Andrea Dovizioso (Ducati), Marc Marquez, Valentino Rossi et Maverick Vinales (Suzuki).

Deux tours plus tard, Marc Marquez s’est emparé la tête. Derrière lui, Rossi s’est vite débarrassé de Dovi pour revenir dans la roue de l’Espagnol. Après s’être échappés, les deux hommes ne se sont plus lâchés jusqu’à l’entrée dans les stands où ils sont arrivés côte à côte ! Malheureusement pour le spectacle, c’est ici que s’est stoppée la bataille.

Grosse bagarre pour les places d’honneur
Au paddock, pour le changement de moto, Marc Marquez a vraiment fait la différence, s’éjectant de sa machine pour enfourcher la seconde à une vitesse incroyable. De son côté Rossi a perdu une dizaine de mètres. Puis la course s’est jouée en trois minutes. Rossi a pris trois secondes en un tour et n’a finalement jamais su trouver le bon feeling avec son mulet.

Avant le pit stop, il s’en est aussi passé des choses derrière les deux leaders, et pas des moindres. Le champion en titre Jorge Lorenzo a été contraint à l’abandon après une chute alors qu’il ne pointait qu’à une lointaine sixième place. L’Espagnol officiel chez Yamaha n’a jamais su tenir le rythme du top 5 et s’est fait piéger.

Il y a aussi eu une belle passe d’armes chez les Rouges de Ducati entre Andrea Dovizioso et Andrea Iannone, le tout arbitré par un Maverick Vinales totalement transcendé sur sa modeste Suzuki.

Une fin de course haletante

En difficulté après le changement de moto, Rossi s’est fait rejoindre par ces trois adversaires, qui vont tous finir au tapis. Le premier à partir à la faute a été Maverick Vinales, à trois tours de l’arrivée. Peu importe le zéro pointé, il a démontré tout son potentiel et les autres constructeurs se l’arrachent déjà pour 2017.

Rossi et Pedrosa opportunistes

Pour finir, alors que le podium lui semblait hors de portée, Rossi a bénéficié de l’accrochage des deux pilotes Ducati dans le dernier virage pour ravir une deuxième place au combien importante pour le classement. Dani Pedrosa est l’autre grand bénéficiaire de cet incident. Le coéquipier de Marc Marquez s’offre la troisième place de l’épreuve et du général. C’est le premier podium de la saison pour Rossi et Pedrosa.

Top 5 du championnat du monde :

1. Marc Marquez (ESP/Honda) : 41 points
2. Valentino Ross (ITA/Yamaha) : 33 pts
3. Dani Pedrosa (ESP/Honda) : 27 pts
4. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) : 25 pts
5. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) : 23 pts

Moto2 : Zarco en champion !

Après sa contre-performance au Qatar il y a quinze jours (pénalité de passage par les stands après avoir volé le départ), Johann Zarco a rectifié le tir au Grand-Prix d’Argentine ce dimanche. Le champion du monde en titre s’est imposé devant un Sam Lowes (ANG) très tenace et Jonas Folger (ALL). Cette victoire lui permet de grimper à la deuxième place du championnat. Sa saison est lancée !

Le prochain Grand-Prix se tiendra à Austin aux Etats-Unis, du 8 au 10 avril 2016.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité