Qui de Marc Márquez ou Jorge Lorenzo remportera le championnat MotoGP 2014 ? Titré en 2013, Márquez fait office de favori. À seulement 20 ans, le pilote officiel Honda a explosé tous les records de précocité dès sa première saison dans la catégorie reine.

Les seules incertitudes sont sa capacité à gérer la pression et à éviter les blessures. Si en 2013, l’effet de surprise a fonctionné, cette fois, ses adversaires sont avertis.

Il devra également moins tomber. L’an passé, Márquez a chuté à quinze reprises, en s’épargnant de sérieuses blessures. Un total élevé qui aurait pu anéantir ses efforts pour conquérir le titre. À ne pas réitérer pour cette campagne.

De son côté, Jorge Lorenzo (Yamaha) aura soif de revanche après la perte de sa couronne pour seulement quatre points. Le double champion du monde est le pilote MotoGP ayant remporté le plus de courses en 2013 (8 contre 7 à Marc Márquez). Son expérience sera son principal atout. Selon toute vraisemblance, Márquez et Lorenzo seront les hommes à (a)battre.

À priori, Dani Pedrosa (Honda) et Valentino Rossi (Yamaha) ne figurent pas parmi les favoris pour le titre. Depuis ses débuts en 2006, Pedrosa n’a presque jamais été en mesure de finir une saison sans se blesser.

Le retour de Rossi ?

Quant à Rossi, ses plus belles années sont derrière lui. Néanmoins, l’arrivée de Silvano Galbusera en tant que chef mécanicien (qui remplace l’illustre Jeremy Burgess) lui offre une motivation supplémentaire. Au vu des essais hivernaux, il apparaît que le Doctor a trouvé ce petit quelque chose qui lui manquait la saison dernière. Un dixième titre en vue ? Sait-on jamais…

Nouvelle catégorie Open

Il y aura toujours deux catégories MotoGP en 2014 et, de fait, deux courses dans la course. Seules quatre motos 100 % usine seront représentées (Honda et Yamaha) ; les autres font partie de la nouvelle catégorie « Open », qui remplace les CRT. Les Open sont des machines low cost qui se déclinent de plusieurs façons selon le constructeur.

Honda a fait le choix de construire une nouvelle moto, la RCV1000R, qu’il revend (1 million d’euros) à des équipes telles que Gresini (avec Scott Redding) ou Aspar (avec Nicky Hayden et Hiroshi Aoyama).

Yamaha loue à l’équipe Forward Racing (Espargaro-Edwards) ses machines Tech3 de l’an passé (800.000 euros).

Quant aux rouges de Ducati (Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow), ayant accumulé trop de retard par rapport aux constructeurs japonais, ils ont décidé de passer du statut de moto d’usine à celui d’Open, pour avoir une plus grande liberté en termes de développement.

Tout ce chamboulement a été décidé par la Dorna, l’organisateur, pour permettre un plus grand nombre de motos compétitives sur la grille de départ mais aussi réduire les coûts.

Différences entre Open et usine

Introduite pour remplacer les CRT (Claiming Rules Team), la catégorie Open permet une plus grande liberté dans le développement de la moto tout au long de la saison. Si toutes les machines alignées sur la grille utiliseront un boîtier électronique ECU Magneti Marelli unique, les Open seront soumises à l’utilisation du logiciel Magneti Marelli fourni par la Dorna, alors que les motos usines tourneront avec leur propre logiciel.

D’autres critères distinguent l’Open de l’usine : la quantité de carburant embarqué (24 litres pour les Open contre 20 pour les Usines), 12 moteurs pour les Open contre 5 seulement sans possibilité de développement en cours de saison pour les motos usines. Bridgestone mettra aussi à disposition un pneu arrière plus tendre pour les Open afin de niveler les performances avec les Usine.

Mais place aux essais et à la course, après ce préalable technique au demeurant indispensable : rendez-vous dimanche 23 mars à 20h pour l’ouverture de la saison au Qatar !

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité