Mais, malgré les exploits de certains ou la régularité des autres, Bouan renforcera chaque jour son avance au classement général, y compris pendant l’étape avec la spéciale sur terre où théoriquement sa Yamaha R6 n’avait rien à faire. Il prendra même le luxe, par moments, de gérer son avance en n’allant pas chercher le faux-pas ou la chute. Définitivement l’homme à battre s’il continue à courir au Moto Tour !

Des catégories animées (*)

Si en Multisport, la catégorie reine, Bouan (Yamaha) l’emporte devant Toniutti (KTM) et Schiltz (Triumph), derrière eux c’est toute une armada de pilotes avec des machines européennes que l’on retrouve. Il y a Michel Brault et sa Triumph Daytona, Maxime Mettra et sa MV Agusta Brutale, Laurent Filleton et son Aprilia Tuono, Cédric Louvel et sa Triumph Street Triple ainsi que Jérémy Poncet et le vétéran Dominique Platet sur KTM Super Duke…

Tous ces pilotes, comme d’autres qui ont dû abandonner (Romain Tourel, Antony Dos Santos, Etienne Godard…), n’ont pas cessé de faire le spectacle et parfois se battre jusqu’à aller décrocher la victoire en spéciale. Denis était intouchable, mais derrière le niveau est monté d’un cran.

Pourtant, c’est de la catégorie Sport que viennent les plus belles surprises de ce 11e Moto Tour. Avant de l’emporter, Sébastien Lagut, dont c’était la première participation, s’est longtemps battu avec Florent Derrien, un jeune de 24 ans, qui est vice champion de France des rallyes en titre et le pilote qui monte dans la discipline.

Une autre belle surprise vient de la troisième place d’un pilote réunionnais : Eric Piscione. Tout juste rentré de la course de Pikes Pike, Éric a surpris tout le monde en réussissant des chronos honorables alors même qu’il n’avait reconnu aucune spéciale et surtout jamais fait de rallye auparavant. Dommage que le quatrième, Pierre Mouneu, un habitué qui courait avec une Gas Gas, n’ait pas eu toujours de chance. Car comme il l’a montré parfois, il est capable d’aller dans le top 5 au scratch.

En Classiques, c’est Renaud Fanon sur une Honda XL 600 RM de 1986 qui a dominé la catégorie du début à la fin. Il se permet même le luxe de finir 17e au classement général ! Il devance Nick Ayrton (Suzuki GSXR), Eric Fortin (BMW GS), Dominique Wils (Honda XLR) et Eric Langelotti (Honda VFR).

Chez les side-cars, c’est logiquement l’équipage Hervé Laur et Marie-Laure Ferrieu avec son attelage KTM RC8R Choda qui s’impose. Ils terminent à la 25e position au scratch. Derrière eux, on trouve Christophe Boudier et Vincent Marty (Voxan) ainsi que Bruno Magain et Eric Bulot (Suzuki). Toujours aussi spectaculaire et appréciée par le public, la catégorie side-cars ne comptait que sept équipages engagés cette année.

Dans les autres catégories pour finir, on remarque la victoire en Scooters de Mathieu Bruneau (Honda Integra) devant Fréderic Brer (Yamaha T-Max) et Sébastien Donot (Honda Integra). En 125, il y avait seulement deux concurrents en lice. C’est Didier Chambost (Yamah WRX) qui l’emporte devant Bernard Boillot (MZ).

Un Moto Tour dans l’ensemble à la hauteur

Ce 11e Moto Tour a été à la hauteur des attentes, tant au niveau sportif que de l’organisation. Il faut dire que l’équipe est bien rodée, au point de se lancer dans l’organisation d’un Moto Tour en Tunisie l’an prochain (voir article sur motomag.com prochainement).

Tous, pilotes et assistance, sont unanimes sur le tracé. Et le fait qu’il n’y ait eu qu’une seule spéciale sur circuit n’a pas fait trop de mécontents. La spéciale sur terre en revanche laisse beaucoup de pilotes dubitatifs : « On peut tout perdre ici alors qu’on se bat à coup de dixièmes sur la route… Certaines motos ne sont pas du tout adaptées à la caillasse… Les premiers décollent les pierres, et pour ceux qui passent après c’est l’horreur… » Si tout le monde trouve l’idée innovante et sympa, les remarques négatives sont nombreuses.

Côté sécurité enfin, si un excellent travail de prévention a été fait à l’intérieur du rallye, sur route certains gendarmes continuent à imposer la loi de la répression aveugle ou sur commande ! Certains pilotes y ont laissé leur permis de conduire, d’autres des points. Lamentable…

PDF - 138.7 ko
Le classement final

Publicité

Commentaire (0)

Publicité