Faire découvrir les difficultés et les dangers de la pratique de la moto aux élus, techniciens locaux, chargés de sécurité routière... voilà l’objectif des opérations Motard d’un jour organisées par les antennes locales de la Fédération française des motards en colère (FFMC). Ce vendredi 29 mai matin, c’est à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, que la FFMC Paris-Petite-Couronne a notamment invité Christian Sonjon, chef de service circulation éducation et sécurité routière pour le département 93, à faire un tour dans ses quartiers.

Le quotidien d’un motard
Au programme : départ de la préfecture de Bobigny, puis un peu d’autoroute A3 et une petite dose de zone pavillonnaire dans Livry-Gargan, une ville limitrophe. Un petit trajet truffé d’exemples flagrants d’infrastructures dangereuses pour les deux-roues motorisés et de mises en situation du quotidien d’un motard en région parisienne.

Aussi les invités du jour ont pu goûter aux joies la circulation interfile sur l’autoroute A3 et à toutes ses subtilités. À allure modérée, les militants de la FFMC ont mené leurs invités dans les bouchons, mais également dans les villes où les routes dégradées, les infrastructures dangereuses (voir notre galerie photo) montrent bien que les collectivités oublient parfois les 2RM, simplement par méconnaissance ou ignorance.

Concrétiser les problèmes
À l’issue de cette session de moto, Christian Sonjon n’a pas caché sa satisfaction de l’expérience. D’autant que, depuis le 26 mai, débute la quinzaine de la sécurité routière et que cette opération Motard d’un jour tombe à pic : « Je n’ai que quelques anciennes expériences en deux-roues qui remontent à des lustres, déclare-t-il, cette balade m’ont permis de confirmer, et de concrétiser, les problèmes d’infrastructures qui m’ont souvent été évoqués. Je regrette que nous fussions trop peu. Outre des représentants de l’État, il manquait des représentants des collectivités (en particulier du conseil général), afin que nous puissions échanger. L’aménagement de l’espace public est une action partagée, il n’y a pas que l’État, il y a également d’autres partenaires. »

Les opérations Motard d’un jour se déroulent un peu partout en France grâce aux militants des antennes départementales de la FFMC. Des actions d’information qui font bien souvent mouche auprès de nos dirigeants… En espérant que les aberrations des infrastructures routières, que nous dénonçons tous les mois dans les casques d’Âne de Moto Magazine, soient moins nombreuses.

Dans la Boutique Motomag.com
- Procurez-vous le guide « 100 conseils de conduite moto & scooter »
- Soutenez la FFMC : portez ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité