Voilà qui ferait un superbe moto club partant pour une fameuse équipée sauvage, à moins bien sûr qu’il ne s’agisse d’une grande vadrouille, ou si vous préférez d’une grande… évasion.
En attendant de voir cela un jour, Costantino Frontalini, propriétaire du musée du side-car de Cingoli (Italie), se passionne depuis 20 ans pour l’histoire de la moto et du cinéma.

Entre 1987, où il commence à se passionner, et ce Mondial 2007, il s’attache a regrouper des centaines de documents, a enquêter pour retrouver les vrais véhicules ou bien a en construire les répliques exactes dans le moindre détail lorsque les originaux ont disparu.
Déjà spécialiste mondialement reconnu de l’histoire du side-car, Costantino est un connaisseur minutieux capable de discerner sur chaque véhicule le moindre détail susceptible de jurer avec le contexte historique du film.

Ainsi guidé par cet incollable, s’aperçoit-on qu’Indiana Jones, poursuivi par les motards de l’armée nazie, se sauve en compagnie de son père sur un attelage russe Dniepr de… 1988. À l’instar d’une célèbre boisson gazeuse, ça ressemble à… mais ça n’en est pas. En revanche, c’est bel et bien la réplique fidèle de la Dniepr grimée pour le film qui figure dans cette expo itinérante !

Chargement du lecteur...

Moto-cine : double passion

Costantino Frontalini a une double passion dévorante : la moto et le cinéma. Il a choisi de méler les deux pour notre plus grand plaisir de cinéphile à deux roues.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité