Présenté le 5 mars dernier par le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, le Projet d’action pour les mobilités actives (PAMA), avance quelques propositions inquiétantes. Parmi lesquelles, le passage du PV pour stationnement gênant sur trottoir, de 35 à 135 euros !

Avec pour but de favoriser le vélo et la marche à pied, le PAMA n’est pas sans bonnes idées, mais la FFMC lance l’alerte sur certaines de ces mesures.

Prônant le renforcement des zones limitées à 30 km/h, le PAMA inquiète les Motards en Colère : « la surenchère réglementaire contenue dans ce « PAMA » va complexifier encore davantage les interactions entre les usagers de l’espace public, et réduire de fait la mobilité des usagers motorisés ».

Le plus préoccupant, c’est l’augmentation du prix des PV de stationnement gênant. Le PAMA préconise la montée de cette infraction en 4e classe, soit un tarif de 135 € (au lieu des PV de 2e classe à 35 € actuellement) !

Une proposition qui fait bondir la FFMC, tant le problème de stationnement des deux-roues motorisés en ville est problématique : les places réservées aux 2RM sont bien trop peu nombreuses, en comparaison avec le parc circulant. Les motards et scootéristes seraient les premières victimes d’une telle mesure.

Loin de rejeter en bloc les propositions du PAMA, la FFMC relève même quelques bonnes idées : « La FFMC approuve toutefois la proposition du PAMA de créer des places de stationnement deux-roues aux abords des carrefours visant à favoriser la visibilité entre véhicules aux intersections ».

Rappelons que le deux-roues motorisé est une vraie solution pour le désengorgement des agglomérations, et qu’il permet aussi une meilleure « mobilité active ». À bon entendeur…

Publicité
Publicité