En vidéo

Le moins que l’on puisse dire du Niken c’est qu’il n’est pas fait pour passer inaperçu. Avec son énorme train avant équipé de deux fourches inversées - chacune fixée à l’extérieur des jantes de 15 pouces - la machine promet une prise d’angle maximale, jusqu’à 45° à en croire le communiqué de presse.

Permis moto obligatoire !
Le Niken ne doit donc en aucun cas être considéré comme un gros Tricity qui s’adresserait aux automobilistes soucieux de s’extirper des bouchons mais bien comme une moto avec une efficacité en virage et un grip encore jamais atteint. Le bloc moteur est le CP3, le 3 cylindres de 847 cm3 qui équipe déjà les MT-09, Tracer 900 et XSR900. Par rapport à ces trois machines, le Niken se distinguerait essentiellement par une cartographie d’injection différente qui lui permettraient d’être particulièrement à l’aise sur son terrain de prédilection à savoir les routes de montagne bien sinueuses. Le Niken est aussi bien pourvu côté assistances et électronique avec un ABS, un contrôle de traction débrayable (2 modes), un quick shifter et un régulateur de vitesse (opérationnel au delà de 50 km/h).

Commercialisation d’ici l’été prochain ?
Reste à savoir si l’engin tient ses promesses en dynamique, ce dont nous devrions vous informer sans trop tarder avec une présentation presse prévue au printemps prochain. Et s’il les tient, reste aussi à savoir si les motards sont prêts à franchir le cap et à accepter un tel changement de paradigme et une esthétique pour le moins déconcertante. Ultime question, quel en sera le prix ?

Publicité
Publicité