Après un magnifique chassé croisé, plus rien ne semble arrêter Demeester, régulier comme un diesel, une fois lancé. Il avale ses deux rivaux et tente de s’échapper. Malheureusement, il croise la route d’un attardé à la dérive et le heurte. Pichon, un peu fatigué, n’en demandait pas tant et s’envole vers sa première victoire dans le sable, sans donner d’espoir de remontée ni à Demeester ni à Deudon, qui part aussi à la faute en tentant un dernier forcing.

L’apothéose de ce championnat aura lieu lors de l’Enduropale du Touquet, le dimanche 22 février, qui verra tous ces acteurs s’affronter une dernière fois.

A noter que cette course a été sérieusement tronquée d’un tiers, puisque initialement prévue pour 2H30, l’épreuve d’Hossegor ne s’est disputée que sur 1H40. La faute à la forte marée, qui a contraint les organisateurs à modifier le tracé. Conséquence le départ de l’épreuve a été donné avec plus d’une heure de retard.

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité