Malgré le froid et la pluie, une quinzaine de militants de la Fédération française des motards en colère de Moselle (FFMC 57) a organisé une action surprise dans deux centres de contrôle technique, au technopole de Metz et route de Thionville, à Woippy. Cette fois-ci, pas d’action symbolique, d’affichage ou de blocage, les motards ont interpellé directement les gérants de ces deux centres afin d’engager un dialogue.

Surprise
« Ils ne s’attendaient pas à notre visite, mais l’accueil fut cordial », relate Jean-Yves Martignon, coordinateur de la FFMC 57. « Nous leur avons exposé, études à l’appui, les raisons pour lesquelles nous étions opposés à un futur contrôle technique des 2-roues, qui doit être mis en place d’ici 2017 ».

Cible choisie
Ces deux centres n’ont pas été choisis par hasard. « Dekra est un important groupe allemand, qui a racheté, entre autres, Autocontrôle et Veritas, poursuit Jean-Yves. C’est ce groupe qui œuvre, depuis de nombreuses années, pour la mise en place d’un contrôle technique des 2-roues motorisés au niveau européen ».

Des centres peu convaincus par cette mesure
Cette rencontre a été une vraie surprise pour les militants de la FFMC 57. « Un gérant a reconnu avoir fait partie du groupe de travail qui a étudié le contrôle technique lorsque l’État voulait le mettre en place pour les cyclomoteurs. Il nous a confirmé que Dekra n’était pas la seule enseigne à faire du lobbying pour la mise en place de cette mesure, mais qu’il n’investirait pas, comme franchisé, dans un banc de contrôle. Pas de place pour une telle installation qui de surcroît ne serait pas rentable. L’autre gérant nous a répondu à peu près la même chose. Qu’un contrôle technique pour les autos lui semblait utile mais, à l’écoute de nos arguments, pas pour la moto ».

Continuez le combat !
Les militants de la FFMC 57 ont rappelé qu’en 2011, plusieurs centres de contrôle technique avaient investi dans un banc de contrôle destiné aux 2-roues, et qu’à ce jour, grâce à l’action des motards, ils ne s’en sont toujours pas servis.

Les deux gérants ont assuré aux Motards en colère qu’ils feraient remonter à leur direction la visite reçue ce samedi, et la détermination des motards à s’opposer à la mise en place d’un contrôle technique moto, sous n’importe quelle forme que ce soit.

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

- Commandez le T-shirt Anti Contrôle technique de la FFMC

Publicité
Publicité