MM : Cela explique ta venue à Bercy ?

Jeremy McGrath : « Exactement : je ne suis pas venu courir pour le titre mais pour faire plaisir au public. Le team US est déjà très fort, certains Français comme Sébastien Pourcel et Nicolas Aubin roulent aussi très bien, et puis Chad Reed, mince ! il met tout le monde d’accord depuis les premiers tours de roue dans le POPB ! Je viens donc surtout saluer le public français, m’amuser, et filer un coup de main aux organisateurs qui n’ont malheureusement pas pu recevoir Ricky Carmichael. »

MM : Tu n’es présent à Paris que pour deux jours, pourquoi ?

Jeremy McGrath : « Mon inscription au SX de Bercy à été très tardif car j’ai dû remplacer Ricky Carmichael à la dernière minute. Aujourd’hui je me consacre de plus en plus à d’autre forme de pilotage. Cette année, je participe à la course de BAJA, je dois donc être sur place lundi matin pour prendre le départ à bord d’un 4x4 ! »

MM : Tu as remporté trois fois le titre de King of Bercy, que penses-tu de l’évolution de cet événement ?

Jeremy McGrath : « Eh bien, je dois admettre que ça n’évolue pas vraiment. Mais c’est peut-être une bonne chose, car la course existe toujours ! c’est d’ailleurs le seul événement européen dont on parle aux USA… Malheureusement, les grands pilotes ont de plus en plus de mal à venir : leurs marques ne les autorisent plus à faire le déplacement ici en début de saison, c’est trop risqué. Alors forcément, le show s’en ressent, et les belles bagarres se font plus rares qu’auparavant. J’aurais aimé offrir la même bataille qui m’a opposé à David Villemin au public en 2001, mais bon, place aux jeunes ! »

Publicité

Commentaire (0)

Publicité