Essai

En images

visuel visuel visuel visuel visuel visuel

La Sima, à l’origine de la marque Mash, a décidé de rendre l’évasion possible pour un budget raisonnable. Pour 4 990 €, valises comprises (tarif au 01/08/2017), il est en effet possible de s’offrir une Adventure 400 neuve, de charger son barda dans ses valises et de prendre le large, par le route ou par les chemins.

L’enfance de l’art
Pour réaliser ce tour de force, Mash s’est concentré sur l’essentiel : un monocylindre à air hérité de l’ancienne Honda 400 XR, un cadre en petites sections d’acier carrées, des suspensions à grand débattement réglables manuellement, des jantes à rayons à pneus non tubeless et un gros réservoir de 19 litres. Les assistances (ABS, DCT…) ne sont pas de la partie.

Rat des villes, rat des champs
Haute sur patte et assez instable sur sa latérale, la 400 se destine aux grands gabarits (plus d’1,75 m). La position de conduite reposante, le confort de selle suffisant et la protection correcte de la bulle verticale permettent d’affronter sereinement les kilomètres. Dans les chemins, en position debout, le guidon large, le réservoir fin et les reposes pieds crantés permettent d’évoluer avec assurance.
Sur les petites départementales, l’Adventure 400 R se montre plutôt à l’aise. Les suspensions à grand débattement et la légèreté de l’ensemble constituent de véritables atouts en off-road qui légitiment l’appartenance de l’Adventure à la famille trail. Toutefois, la mise sur l’angle n’échappe pas à un certain flou, un classique des machines à roue de 21 pouces à l’avant.

Cœur de XR
Malgré sa petite cylindrée, le moteur 4 temps à air enchante par son caractère. D’origine Honda, ce bloc équipé d‘une injection maîtrisée se permet même quelques vocalises via ses deux échappements hauts inspirés par la Yamaha XTZ 660. Plutôt bien étagée, la boîte douce sera souvent sollicitée pour maintenir le régime au-dessus des 3 000 tr/min et éviter de désagréables saccades. En montant doucement jusqu’à 8 000 - 9 000 tr/min, l’Adventure offre un couple omniprésent et autorise une vitesse de pointe de 125 km/h sur le 5ème et dernier rapport.

Forte de ces caractéristiques, la Mash est à son aise sur le réseau national, à condition d’adopter une conduite paisible et de bien anticiper les dépassements. Sans surprise, le mono est limite sur autoroute où il faut le pousser dans ses derniers retranchements. Le freinage - peu mordant à l’avant et peu progressif à l’arrière - incitera à éviter ce genre de voies. Conduite coulée de mise donc afin de rester fidèle à la philosophie de cette machine qui sait se montrer attachante en associant look moderne et performances d’hier.

Verdict
Vendue 4 990 € avec ses deux cantines en alu, la Mash Adventure 400 R est sans réelle concurrence en attendant l’hypothétique déclinaison Adventure d’une KTM 390 Duke (5 195 € en Euro 3). Une bonne affaire donc, pour qui cherche à s’évader par routes et chemins à peu de frais et à un rythme paisible - mais non moins enjoué. Le charme du mono old school.

À découvrir dans Moto Magazine

Tous les essais des nouveautés 2017, rodages comme comparatifs, sont publiés dans Moto Magazine. Pour être sûr de les lire, abonnez-vous en ligne !

yes ok
Fiche technique

Mash Adventure 400 R (données constructeur)
Moteur
Type monocylindre refroidi par air, 4T, 1 ACT, 4 soupapes
Cylindrée (al. x cse) : 397 cm3 (nc)
Puissance maxi : 29 ch à 7.000 tr/min
Couple maxi : 3,05 m.kg à 5.500 tr/min
Alim./dépollution : injection / Euro 3
Transmission
Boîte de vitesses 5 rapports
Transmission finale par chaîne
Partie-cycle
Frein Av : 1 disque Ø 260 mm
Frein Ar : 1 disque Ø 220 mm
Pneu Av - Pneu Ar 190/90-21 - 130/80-18
Réservoir (réserve) : 19 litres (n.c.)
Poids à sec : 151 kg
Hauteur de selle : 880 mm
Pratique
Coloris : noir-gris
Garantie 2 ans pièces et M.O kilométrage illimité
Prix : 4.990 € (avec valises)

Publicité