En images

Une opération de signalisation d’un point noir routier a été organisée par les militants de la FFMC 13, au col de la Gineste non loin de Marseille, le 17 janvier.

Cette action a été menée pour rappeler aux responsables des routes (gestionnaires de voirie mais aussi préfecture) que l’amélioration de la sécurité routière passe aussi par un réseau bon état.

« Dès qu’il y a un accident mortel, les autorités répondent par la méthode forte qui consiste à mettre en place des contrôles de vitesse, souligne la FFMC 13. D’autres facteurs, comme le mauvais état des routes, mettent en danger les usagers les plus fragiles. Soit c’est la cause directe de l’accident, soit c’est un facteur aggravant. Une courbe, ne présentant aucune difficulté, peut devenir piégeuse dès l’instant qu’il y a une déformation de l’enrobé, et ce même à faible vitesse. »

Au col de la Gineste, entre Marseille et Cassis, la route présente une déformation importante avec une bosse qui ne cesse de s’accentuer. Ce défaut est bien connu par le gestionnaire, depuis de nombreuses années, d’ailleurs, il l’a signalé par un panneau « chaussée déformée ». « Une signalisation qui est renversée régulièrement par le mistral », déplore la FFMC.

L’action menée par les Motards en colère aura permis de mettre, une fois de plus, l’accent sur cet endroit dangereux. Après un marquage sur la chaussée pour identifier le danger, à l’aide de peinture répondant à la norme autoroutière, les militants ont procédé à une distribution de tracts aux automobilistes. Ces derniers ont apprécié le travail de la FFMC, jugeant cette intervention utile. À noter que cette action a été relayée par France 3.

- Soutenez la FFMC en portant ses couleurs (T-shirt Angry Rider, Sweat, autocollant, pin’s…)
- FFMC13

 - 
Publicité
Publicité