Démonstration de force réussie pour les motards marocains qui ont organisé, le dimanche 6 octobre, une opération sit-in afin de pouvoir bénéficier d’un tarif autoroutier adapté aux deux-roues motorisés et non basé sur le prix de l’automobile.

À l’appel de 19 associations, venant de différentes régions, 2.000 motards (1.350 motos comptabilisées) ont convergé vers la barrière de péage de Bouznika, située entre les villes de Rabat et Casablanca, pour une action de sit-in.

Sit-in
Pendant plus d’une heure, dans une ambiance bon enfant, sans blocage de la circulation, les motards « en colère » ont exigé une baisse, d’au moins 50 %, du tarif des péages des autoroutes marocaines, qui sont gérées par la Société des autoroutes du maroc (ADM). Les motards demandent à cette société de créer une classe spécifique pour les deux-roues motorisés, afin qu’ils ne soient pas alignés sur le même tarif que les automobiles.

Soutien
Cette action était organisée sous l’égide de l’association de protection du consommateur (UNICONSO), après l’échec des négociations avec la société ADM qui n’est pas prête à revoir ses tarifs à la baisse. Et ce malgré la position favorable du ministre de l’Équipement et des transports

À suivre
À l’issue de cette action, les motards attendent une réponse de la société ADM. À défaut, ils ont assuré qu’ils continueront à manifester.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité