Face à l’absence totale de négociation, les motos-taxis organisent une 3e manifestation. Le vendredi 1er avril est la date butoir de l’application du décret qui interdit les motos-taxis de prendre un client s’il n’y a pas eu de réservation préalable.

Si le décret est appliqué, ce sont plus de 150 emplois en péril. Malgré les nombreux courriers envoyés, les instances concernées ont fait la sourde oreille.

Nouvelle tentative de se faire entendre donc pour les professionnels du transport de personne à deux-roues.

Le rendez-vous est fixé le vendredi 1er avril, à 8h30, à l’aéroport d’Orly, Orly Ouest, niveau arrivée. « Face au mépris et en absence de négociations, les motos-taxis très en colère manifestent de nouveau », conclut le communiqué.

(Photo prise lors de la manif du 21 mars)

Publicité
Publicité