François Pelletant, maire de la ville de Linas, président de l’Association des maires franciliens et accessoirement motard sur une Honda 1000 Varadero de 2001, est venu manifester à Paris le 2 octobre. Il a rejoint le cortège mis en place par l’antenne FFMC de l’Essonne qui s’est réuni à Evry avant de rallier la capitale. Moto Magazine en a profité pour lui poser trois questions…

JPEG - 289.1 ko
Le 2 octobre à Évry, peu avant le départ de la FFMC 91 vers Paris : François Pelletant, maire de Linas (à gauche), prend la pose avec Michel, Brigitte, Aurélien et Emmanuel, membres du bureau de la FFMC 91 (de gauche à droite).

Pourquoi êtes-vous présent aux côtés des motards en colère de l’Essonne ?
Je suis là pour deux raisons. La première, je suis motard depuis 1982 ; la deuxième, mes idées convergent vers celles de la FFMC : les zones à circulation restreinte (ZCR) et la fermeture des voies sur berges à Paris sont des décisions prises sans concertation et de manière unilatérale par la municipalité. Cela modifie et réduit les conditions d’accès à la capitale pour tous mes concitoyens et l’ensemble des banlieusards, sous couvert d’écologie certes, mais sans tenir compte des véhicules ni des axes réellement polluants.

De combien de maires, l’Association des maires franciliens est-elle composée ?
Environ 600 communes sont adhérentes, ce qui représente à peu près la moitié des communes d’Ile-de-France. Bien entendu, les maires de sensibilité politique proche de celle de Paris ont beaucoup plus de mal à nous rejoindre (François Pelletant est un centriste du parti Union des indépendants – UDI, tandis que la maire de Paris est socialiste).

Quelles actions avez-vous prévu en plus de votre participation à la manifestation de la FFMC ?
Nous avons attaqué la décision de la maire de Paris au tribunal administratif, cela a été rejeté. Nous avons appelé nos concitoyens à la mobilisation, et les élus au blocage des transports de marchandises vers Paris, par arrêté de circulation, les 3 et 4 octobre. C’est déjà bien jusqu’à présent !

Nous voulons faire comprendre à la mairie de Paris qu’avant de prendre des décisions de manière unilatérale et de se préoccuper de son électorat, elle doit comprendre que Paris est la capitale de tous, et que par conséquent les décisions doivent être prises pour l’ensemble des Français, en particulier pour les habitants franciliens.

Complément d’information

- Retrouvez tous les comptes rendus sur Motomag.com :
rubrique Défense des motards/Manifestations FFMC
- Suivez l’actu concernant les restrictions de circulation sur Motomag.com :
rubrique Défense des motards/2-roues en ville
- Contre-vignette : la FFMC organise la riposte aux interdictions !

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

 - 
Publicité

Commentaire (1)

Publicité