En images

visuel

Si une vingtaine de salariés sont présents, dont le directeur industriel, la rencontre espérée avec les élus du Comité d’établissement n’aura pas lieu. Pas plus que la présence du PDG Jacques Gardette. Par contre après le courrier de soutien du comédien Gérard Klein (l’Instit.), c’est Dominique Sarron qui crée la surprise dés la première heure en venant encourager les manifestants.

JPEG - 22.8 ko
Le Maire, d’Issoire, Pierre Pascallon a reçu une délégation de motards. Il est entouré de Sylvain Briard, à gauche, Thierry Cantin et un salarié de l’usine.

En début d’après midi après un rapide tour de ville, une délégation est reçue par le maire Pierre Pascallon puis par le sous-préfet. Le dialogue s’est engagé sans que pour autant de nouveaux éléments apparaissent. Et pour cause : le 21 décembre prochain étant la date butoir pour le redressement de l’entreprise, l’avenir est dans les mains du tribunal de commerce et de son administrateur judiciaire. Au cours de cette rencontre, le maire a rappellé l’engagement de la ville auprès de Voxan avec la construction d’un atelier relais de plus de douze mille m2.

Après avoir reçu une pétition de soutien de 500 signatures, le sous-préfet a reconnu le simple rôle structurel des services de l’état dans la gestion d’un tel dossier, et l’accompagnement éventuel des personnes qui auraient à souffrir la perte de leur emploi.
Fort de ce succès, y compris auprès des Issoiriens, les organisateurs réfléchissent déjà à la suite à donner, les idées d’actions ne manquant pas. De là à faire un pas vers une grande souscription populaire...

Pour tout contact : Thierry Cantin 05 49 04 67 37

Gauthier Chapat (correspondant 63)

Publicité

Commentaire (0)

Infos en plus
Publicité