Le samedi 16 avril, une centaine de motards gersois s’est levée de bonne heure et de bonne humeur afin de relever un défi en répondant à un double objectif : manifester le matin à Auch, préfecture de leur département mais également, aller grossir l’après-midi les rangs de la manifestation régionale à Toulouse.

Ces deux objectifs ont été largement atteints et même dépassés puisque leurs actions ont été très médiatisées mais également très remarquées. En effet, le convoi a traversé le Gers d’ouest en est, sous un magnifique soleil, attirant la sympathie du public. Tout d’abord, un défilé autour de la place de la libération d’Auch, préfecture du Gers, puis direction Gimont, ville renommée pour son foie gras, afin d’y retrouver d’autres manifestants.

Pour terminer la matinée, le convoi a pris la direction de l’Isle Jourdain, pour une traversée de son célèbre marché que les badauds ne sont pas prêts d’oublier. Il faut dire que les motos portaient haut les messages de revendication et de colère. Ainsi informés, les passants leur ont manifesté leur soutien par des signes d’approbation ou des applaudissements, le tout dans une ambiance bonne enfant. Les automobilistes qui circulaient sur la RN124 et la rocade toulousaine ont également apprécié le spectacle offert par ce convoi coloré, sonore et éclatant.

À peine le temps de partager un déjeuner sorti du top-case, que la seconde mission commençait pour le groupe de valeureux et joyeux motards. À 15 heures, la caravane gersoise a redémarré les moteurs pour aller se fondre parmi les 2500 motards venus des 4 coins de la nouvelle région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. Bravo et merci à tous, missions accomplies.

Bruno pour Moto Mag

À lire : Les raisons de la colère des motards
Tous les comptes-rendus des manifs des 16 et 17 avril

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité