En images

visuel visuel

Ce sont donc plus de 300 motards, si on compte les passagers, qui ont répondu à l’appel de la FFMC 43 afin de dire « Non au contrôle technique à la revente des 2 roues motorisés », au Puy-en-Velay (43).

Sur la route
Après un regroupement au pôle intermodal, à côté de la gare SNCF, les motards se sont mis en mouvement pour un parcours de 17 km couvrant les municipalités de Vals, Aiguilhe, Chadrac et un retour au Puy-en-Velay.

Sous un grand soleil, et le sourire sous les casques, le cortège a roulé au son des klaxons, pour le plus grand plaisir des badauds postés au bord des routes. Même les automobilistes, immobilisés par le convoi imposant des manifestants, se sont montrés majoritairement favorables aux revendications des motards. Il faut dire qu’eux, en leur temps, n’ont pas eu trop le choix.

Face à la préfecture
Les manifestants ont terminé leur parcours devant les grilles de la préfecture du département. « Les exemples de nos voisins européens montrent que le contrôle technique ne contribue pas à faire baisser la mortalité, soulignait le représentant de la FFMC 43.

On se demande quelle utilité on peut lui trouver. Les motards sont très soucieux de l’entretien de leur machine, cette mesure sera donc inefficace et donc une taxe supplémentaire pour nous. Notre détermination est sans faille, et l’on ira jusqu’au bout. Ces mesures inutiles et coûteuses ne peuvent être des solutions crédibles à nos yeux ».

Rencontre
Dès le matin précédent la manifestation, trois représentants de la FFMC ont été reçus par le directeur de cabinet du préfet, M. Lasserre, à qui la charge incombe de faire remonter les doléances des motards au plus haut niveau. Les motards ont prôné auprès du représentant de l’État de mettre en place plus de prévention et d’éducation, à la place de mesures inefficaces pour la sécurité des motards et d’une répression systématique.

Dans la Boutique Motomag.com

- Commandez le tee-shirt « Stop au contrôle technique »

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité