Routes sèches, température estivale, absence de vent ont été les conditions idéales pour mettre des motos anciennes sur la route, le dimanche 10 mai, à l’occasion de la 15e édition du rallye organisé par le moto-club des Vieux pistons Cotentin (VPC).

Rallye ouvert à tous
Le VPC, créée en 2000, est un club d’amateurs de motos anciennes situé à Breuville, à 15 km de Cherbourg (50). Tous les ans, en mai, le club organise un rallye ouvert aux participants extérieurs.

70 participants
Le rendez-vous avait été fixé le dimanche matin au siège du club. Les 70 participants ont été accueillis par Sylvie Jubréaux, la présidente, autour d’un café-croissant. Après les consignes de sécurité, les motards ont pris la route. Cette année, l’antenne départementale de la Manche de la Fédération française des motards en colère (FFMC 50) avait délégué cinq motards confirmés pour assurer la sécurité du déplacement.

100 km de sinueuses
Sur le papier, le parcours est impressionnant pour les 41 machines inscrites. Plus de 100 km sur de petites routes sinueuses, escarpées et cahoteuses au possible, ont été une véritable épreuve pour ces vieilles carcasses de 60 ans et plus. Les motards, bien disciplinés, ont pris la route pour rejoindre la côte ouest, par de nombreuses petites routes, jusqu’à Portbail.

Là, ils ont pu profiter d’une petite pause pour faire reposer la mécanique, mais pas que ! Les pilotes, pas tout jeunes non plus, ont aussi souffert sur ces machines souvent dépourvues de suspensions arrière. L’expression « secoués comme des pruniers » a alors pris tout son sens.

Side-cars
Parmi la cohorte d’anciennes, on pouvait admirer de vraies merveilles. Particulièrement, l’attelage vert et noir qui était composé d’une très belle moto française René Gillet 750 et d’un side-car aux lignes élégantes. Le tout conduit par un « jeune motard » de 83 ans. Trois autres side-cars étaient également présents dont un impressionnant Dniepr, ex-armée soviétique, de 1947.

Buffet copieux
À la pose de midi, les participants sont revenus à Breuville, toujours par les chemins de traverse avec, en prime, l’odeur des aubépines en fleurs, un vrai régal ! Un buffet copieux et chaleureux attendait les participants. L’après-midi, ils ont repris la route pour se rendre à la biscuiterie artisanale de Sortosville-en-Beaumont. Sur place, ils ont pu découvrir et acheter les produits de cette entreprise, réputée dans la région. Ensuite, retour à Breuville, en passant par le bourg de Bricquebec et son célèbre donjon.

clôture
En fin d’après-midi, lors du pot de clôture de cette belle traversée, Sylvie Jubréaux a remercié l’ensemble des participants et remis quelques distinctions : la coupe pour le pilote le plus âgé a été attribuée à un motard de 83 printemps ; celle du plus jeune participant qui, à moins de 10 ans, n’en était pas à sa première édition dans le side familial. Et pour finir, celle du club invité le mieux représenté. Cette année, ce fut Luc-sur-Mer. Les motards de la FFMC 50, quant à eux, sont repartis avec un joli tee-shirt, orné du logo des Vieux Pistons.

Rendez-vous l’année prochaine pour participer ou simplement pour admirer l’improbable convoi d’ancienne gloire de la moto.

Photos : Marie-Pierre Levêque

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité