Interrogé sur la loi limitant la puissance des motos à 100 ch lors de la diffusion des essais MotoGP du Japon sur Eurosport, le président de la FFM, Jacques Bolle, a déclaré : « Le sujet a été abordé récemment avec Michèle Merli, la déléguée interministérielle à la sécurité routière. Elle semble prête à remettre cette loi sur la table, en concertation avec les associations motardes. Constatant que seule la France applique cette loi, elle s’interroge fortement sur sa réelle efficacité en terme de sécurité... Pour ma part, c’est clair : cette loi ne sert à rien ! »

Ces déclarations sont de bon augure pour nos chères motos bridées. Espérons néanmoins que l’hypothétique abandon de cette loi ne serve pas de monnaie d’échange contre d’autres lois encore plus répressives. La FFMC, qui avait déjà mené campagne contre cette loi en 2007, sera assurément restée vigilante.

Publicité
Publicité