En images

Choisir ses manchons : soigner le montage Tablier et manchons : au bonheur des frileux Choisir son tablier : utile en … et à l’arrêt Choisir un tablier : l’accès au bouchon à essence

Une notice explicite est indispensable pour éradiquer tout doute lors de la pose. La fixation par visserie impose un temps de montage plus long qu’avec des sangles. Inconvénient : on hésitera à l’enlever avant le retour affirmé des beaux jours. Avantage : les indélicats hésiteront aussi à vous en déposséder.
À prendre en considération, surtout si votre machine dort dehors : la base du modèle Termoscud de Tucano Urbano possède un « point d’ancrage » antivol. Les amateurs d’excentricités s’intéresseront également au catalogue du fabricant milanais qui décline ses tabliers en modèles tartan, python, zèbre…

Élément de poids.
La vitesse de croisière est un point important lors du choix. Plus son pilote l’aime élevée, plus il faudra opter pour un modèle lourd afin d’éviter tout flottement. En battant au vent, le tablier flagellera vos cuisses et celles de votre passager(e). Il risque aussi d’altérer la stabilité de votre moto en augmentant sa sensibilité au vent latéral.
D’une manière générale, il ne faut pas dépasser les 120-130 km/h. Certains bricolent un système pour l’arrimer à l’arrière de la moto et réduire ainsi l’amplitude des mouvements. Pour lutter contre ce phénomène, les Termoscud de Tucano et Winster de Bagster utilisent respectivement des boudins gonflables et un système de manches à air. En rigidifiant sa base, ces dispositifs évitent au tablier de battre au vent. Un réel atout en termes de confort. L’effet drapeau sera d’autant moins prononcé que la fixation avant du tablier sera hermétique. Les systèmes à vis barrent mieux la route aux infiltrations d’air que ceux à sangles.

Des détails qui comptent.
La rigidité du tablier ne doit pas non plus entraver le mouvement des jambes. En cas d’amorce de glissade, pouvoir sortir la guibole rapidement peut vous sauver la mise.
Les amateurs de machines aux moteurs proéminents (Guzzi, flats BMW…) veilleront à la présence d’un tissu aluminé à la base du tablier afin d’éviter que leur investissement ne fonde sur les cylindres. Tous les tabliers spécifiques à ces machines prévoient de tels aménagements.
Il faut par contre vous montrer vigilant si vous optez pour un modèle universel.
Certains tabliers peuvent se tendre sur la selle à l’arrêt. Idéal pour la protéger de la pluie et des fientes.
L’accès au bouchon de réservoir, au contacteur ou au vide-poches des scooters peut devenir problématique, sauf s’il intègre une trappe pour accéder à ces éléments. Sa fermeture sera de préférence confiée à des Velcro afin que sa manipulation reste aisée, même avec de gros gants d’hiver.

Retrouvez chaque mois les tests équipements et accessoires de Moto Magazine, abonnez vous, économisez 30% par rapport à l’achat au numéro et bénéficiez de 10% de remise immédiate et permanente sur de nombreux produits (hors livre) de l boutique motomag. Bénéficiez aussi de la version numérique en sus

Publicité
Infos en plus
Publicité