Chiffres yoyo

- Et pour cause, depuis des années ce sont bien les chiffres de la mortalité qui sont mis en avant. L’honnêteté intellectuelle aurait donc dû pousser la Sécurité routière à mettre en avant cette augmentation de 2,7 % des tués. Mais la politique est faite de beaucoup de communication et donc d’effets d’annonce…

- De 292 décès sur le mois de février 2008, nous venons de passer à 300 cette année. Dans le dernier paragraphe de son communiqué, la Sécurité routière explique cette hausse par des accidents qui seraient plus graves.
- Peu convaincant… pour ne pas dire ridicule ! S’il y a un mort, l’accident est grave. Le nombre d’accidents pourrait baisser de 90 %, s’il ne restait que des accidents mortels, la mortalité ne baisserait pas…

Non, M de La Palisse n’a pas intégré la rédaction de Moto Mag. Mais il est parfois bon de rappeler les évidences noyées dans la communication gouvernementale…

Publicité
Publicité