En images

visuel

L’été dernier, Strasbourg a répondu à l’appel à projets « Villes respirables en 5 ans » du ministère de l’Environnement. En faisant ainsi acte de candidature, la métropole s’engage, en partenariat avec l’État, à mettre en place des mesures visant à améliorer la qualité de l’air.

Même si aucun calendrier n’a encore été défini, comme nous l’a confirmé au téléphone la mairie qui est « au tout début de la réflexion sur le sujet », les motards redoutent la création de Zones à circulation restreinte (ZCR). À raison…

Une ZCR sinon rien !
Le site Strasbourg.eu indique vouloir « déployer de nouvelles démarches dans les mobilités ». Outre la réduction de la vitesse sur l’A35, la promotion du VAE (vélo à assistance électrique) ou encore la mise en place de services innovants à destination des utilisateurs du réseau cyclable Velostras, la ville de Strasbourg évoque la création d’une ZCR : « Il s’agit, sur un périmètre à préciser, de réserver l’accès aux véhicules les moins polluants. Une concertation autour de la préfiguration de la ZCR sera engagée pour aboutir rapidement à une première expérimentation. »

200 motards le 5 août
Face à une telle mesure, les motards du Bas-Rhin n’ont pas tardé à réagir. Après le succès de la première Nuit 2-roues du 1er juillet, la FFMC 67 a remis le couvert le 5 août. Malgré la trêve estivale, 200 motards ont répondu à l’appel et se sont réunis en plein centre ville, place Gutenberg, à 50 mètres de la cathédrale.

Les élus, tous conviés à cet « apéro motard » (sans alcool), n’ont, pour leur part, pas jugé utile d’honorer l’invitation. Seuls 3 d’entre eux ont eu la correction de répondre… par la négative, comme le déplore le coordinateur de la FFMC 67, Xavier Lebeau. La presse d’information générale, également invitée, n’a pas fait mieux. Quant à la mairie, elle reste muette sur ses intentions réelles.

 

JPEG - 70.8 ko

3ème volet fin août
La FFMC 67 ne désarme pas pour autant et organisera son 3e apéro motard le 26 août. Comme les précédentes éditions, cette nouvelle Nuit 2-roues permettra notamment de faire de la pédagogie à destination de l’ensemble des usagers.

« Les gens n’ont pas conscience de ce qui va leur tomber dessus avec les ZCR. Le côté convivial de l’apéro permet de nouer facilement le contact avec les curieux et de leur expliquer de quelle façon ils seront impactés. Ils se rendent alors rapidement compte que notre mobilisation dépasse largement le strict cadre de la moto et concerne toutes les catégories d’usagers », explique Xavier Lebeau.

Dans la Boutique Motomag.com


- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

Publicité
Publicité