À moins de deux mois des élections régionales, Cécile Duflot, tête de liste d’Europe Ecologie en Ile-de-France, traîne derrière elle une casserole de plus en plus bruyante. Dans son édition du 23 décembre dernier, le Canard enchaîné a en effet révélé que la secrétaire nationale des Verts est allée passer ses vacances de Noël… aux îles Maldives. Un sacré bilan carbone pour quelques jours de repos au soleil.

Depuis, la polémique enfle sur l’Internet où certains déplorent, non sans humour, qu’à défaut de choisir une destination moins lointaine, la valeur montante de la scène politique française aurait mieux fait de s’y rendre en pédalo. Et d’autres de se souvenir qu’en bonne donneuse de leçon, Cécile Duflot s’était rendue au sommet de Copenhague en train. Pour en repartir dès le lendemain en avion, pour les besoins du journal télévisé de 13 heures...

Dans une interview au journal Le Parisien, Cécile Duflot rappelle que les Verts n’ont « jamais été pour l’interdiction de l’avion, que je sache. » Mais tout de même favorables à la taxe carbone, quand même ?

Publicité
Publicité