Une soixantaine de militants de la FFMC 84 se sont donnés rendez-vous à Cavaillon dans le Vaucluse, le 26 septembre, pour un reprendre les « ateliers d’art plastique » ! Cette opération militante consiste, pour les motards en colère, à signaler la présence d’un radar automatique de contrôle de la vitesse en peignant un panneau de danger au sol, le panneau censé avertir les usagers de la présence du boîtier flasheur étant mal positionné ou carrément absent.

Rouleaux, pochoir et peinture blanche
Les militants, équipés de rouleaux, d’un pochoir et de peinture blanche, se sont dirigés vers les cibles de la journée. En premier lieu, les deux radars de la route d’Avignon menant à Cavaillon. Des panneaux existent, mais ils se trouvent à plusieurs kilomètres en amont.

Ce fut ensuite au tour du radar proche de la zone Cap sud à Avignon. Installé tout proche d’un rond-point, il est très mal signalé. Une fois les motards en colère passés, les problèmes « d’insécurité pécuniaire » ont été réglés sur l’axe Cavaillon-Avignon !

« C’est une opération de sécurité routière, explique Thierry Drouard, coordinateur de la FFMC 84. En signalant la présence de ces radars correctement, on évite les freinages intempestifs et, de ce fait, les risques d’accidents ».

La journée s’est terminée dans la bonne humeur. Après le discours de clôture de Thierry, les motards se sont retrouvés autour d’un verre.

Dans la Boutique Motomag.com

- La FFMC vous défend, soutenez-la en portant ses couleurs !

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité