En images

visuel visuel visuel visuel
JPEG - 65.3 ko
Un millier de motards a défilé Cours Lieutaud à Marseille, samedi 15 janvier. Tout le cours était occupé par les manifestants, un événement qui ne s’était plus produit dans la capitale des Bouches du Rhône depuis longtemps

A l’appel des antennes FFMC des Bouches du Rhône, du Var, du Vaucluse, du Gard, et de l’Hérault, près de 1000 motards, sur quelque 750 machines, se sont rassemblés à Marseille le samedi 15 janvier 2005. Après Toulon en novembre et décembre, ils et elles sont venus d’une dizaine de départements composer cette troisième grande manifestation régionale mensuelle, pour protester contre l’allumage des feux le jour pour tous les véhicules.

Francis du 84, Jacques du 30, José du 83 déclarent avoir eu peu de difficultés à former chacun un convoi d’une centaine de leurs militants. "D’autant plus que nous recevons les encouragements des autres usagers, qui regrettent de se pas savoir être aussi solidaires et organisés que nous". Les regroupements interdépartementaux, prolongent logiquement le travail d’équipe régulier des antennes voisines et prouvent si besoin est la motivation des motards dans leur lutte contre l’acharnement et le dénigrement que leur manifeste le gouvernement.

Cette fois encore, l’accent a été mis sur la communication vers les autres usagers de la route. Appel au boycott des slogans affichés sur les motos, distributions de tracts, signatures de pétitions, interviews accordées aux TV, radios, journaux enfin attirés par le nombre...mais aussi sono "motomobile" répétant en boucle l’argumentaire de la FFMC et la liste des pays ayant déjà renoncé, en Europe et ailleurs, à appliquer cette mesure illégale, dangereuse et incohérente.

Plusieurs arrêts ont été observés en quelques points stratégiques du centre ville, notamment sous les fenêtres de la Préfecture de Région. M Le Préfet avait pris deux jours plus tôt la curieuse décision de faire tronçonner les antivols d’une vingtaine de motos stationnées sur la large place devant le commissariat attenant à la préfecture. Elles ont été expédiées en fourrière, au grand étonnement de leurs propriétaires, pour la plupart policiers du dit commissariat...Galéjade !!?

Le final s’est déroulé sur le Vieux Port. Selon leur habitude, les militants de la FFMC13 avaient préparé une parodie : Les pratiques d’une certaine presse ont été dénoncées. Equipé de moyens audiovisuels mobiles (en carton), l’envoyé très spécial de Télé-Pipo, le fameux "Norbert Manias" (toute ressemblance ne serait que fortuite) a tenté de mettre en difficulté le porte-parole des motards. Alain, connaissant bien ses dossiers, lui a répondu du tac au tac, sous les ponctuations de la foule.
Les fumigènes ont fini par colorer l’atmosphère d’un rouge rappelant la couleur du sang des usagers vulnérables.

Rendez-vous est déjà donné pour la prochaine manif régionale, sous l’égide des militants de la FFMC84 : le samedi 12 février 2005 en Avignon, 14h00 aux allées de l’Oule.

Liens :
ffmc13

ffmc83

ffmc84

ffmc34

Bernard Frayssinhes correspondant 13

Publicité

Commentaire (0)

Publicité