En images

Vol deux-roues : en augmentation depuis 3 ans Vol moto : bien attacher son antivol Vol moto : la Commission Stop-Vol Vol moto : bien transporter son antivol

8 %, c’est l’augmentation globale de la fréquence vol à la Mutuelle en 2011, une augmentation qui touche tous les modèles, excluant donc la possibilité d’une flambée isolée, sur telle ou telle catégorie de machines. En quatre ans, le coût du vol pour la communauté des sociétaires est ainsi passé de 4,1 millions d’euros à plus de 6,6 millions.

Comment se protéger du vol ? Pour tenter de décrypter le phénomène, 2-roues Lab’ a mené l’enquête, en partenariat avec l’Officiel du Cycle, et s’apprête à publier courant mai l’intégralité des données recueillies grâce aux 1671 membres de 2-roues Lab’ qui ont participé à l’étude.

Parmi les grands enseignements ou les confirmations : la majorité des motards protègent leur 2-roues au-delà de l’usage de l’antivol d’origine. En dépit de cela, les vols s’enchaînent, ultra-majoritairement en ville : 89,6 % des vols surviennent en zone urbaine, et près de 50 % d’entre eux sont perpétrés sur la voie publique, l’Île-de-France totalisant 41,5 % des larcins (dont 14,2 % Paris intra-muros).

Autre enseignement : sans point fixe, l’utilisation d’un antivol mécanique n’apporte que peu de garanties : dans 39,5 % des cas il était intact. Un cas de figure qui n’englobe malheureusement pas les victimes du bike-jacking ou du vol par ruse*, techniques marginales mais en constante augmentation.

L’heure du Traqueur ?

Pour l’Officiel du Cycle, partenaire de 2-roues Lab’ sur l’enquête Vol, la géolocalisation a enfin trouvé un défi à sa mesure. Verdict en 2013.

Nombreux sont les professionnels du 2-roues à le penser, l’ère de l’antivol mécanique est révolue. Mais pas dans la rue : selon l’étude 2-roues Lab’ conçue en partenariat avec l’Officiel du Cycle, moins de 5 % des conducteurs de 2-roues ont aujourd’hui recours à un antivol électronique, l’écrasante majorité des motards et scootéristes lui préférant un bon vieux U ou une chaîne.

« Faut-il prendre au sérieux la géolocalisation ? », interroge le magazine des pros dans son numéro de mai, où sont présentés les résultats complets de l’enquête 2-roues Lab’. À L’évidence, les yeux de la profession sont rivés en 2012 sur le nouveau T-Max, équipé de série du Traqueur Rider. Le système est éprouvé, mais sa fiabilité reposera sur la puissance de feu du gestionnaire, car si géolocaliser un 2-roues volé est à la portée du Traqueur (ou de son concurrent Tecno Globe), récupérer l’engin de concert avec les forces de l’ordre suppose uen organisation sans faille… dans tout le pays.

Toujours est-il que le contexte est porteur : « Au cours de la première année de diffusion de Traqueur en France, en 2009, quelque 500 véhicules ont été équipés », indique Bruno Danielou (ICA Security) à l’Officiel. « Ce chiffre a doublé en 2010, puis en 2011. Pour 2012, nous tablons sur environ 8.000 ventes. »

(*) Perpétré lorsque vous tentez de vendre votre véhicule, le vol par ruse relève de l’escroquerie et n’est donc pas pris en compte dans votre garantie Vol. Pour vous en prévenir, retrouvez tous les conseils de la Mutuelle sur mutuelledesmotards.fr.

Publicité
Infos en plus
Publicité