En images

Le ministère fermé : des parpains et des feux Ministère fermé pour incompétence... Le ministère fermé : banderoles et pancartes Le ministère des transports fermé : place St Michel

Dans une rapide prise de parole les militants ont rapellé les dangers que cette mesure fait courir aux plus vulnérables : piétons, vélos et motos. La preuve ? Des organisations d’usagers comme la FNAUT (Fédération Nationale des usagers des Transports), deux associations d’usagers de vélos comme la FFCT et la Fubicy, ainsi que l’association « Que Choisir » ont fait cause commune avec les motards !

Ministère amer

Ils ont constaté que loin de vouloir retirer cette mesure, De Robien a annoncé qu’il allait la rendre obligatoire après mars 2005, après « étude scientifique ». Loin d’écouter les doléances de certains usagers de la route, de Robien s’enferme dans ses certitudes.

Au passage on remarquera que le Ministre des Transports annonce la conclusion des travaux scientifiques, avant même que ces derniers ne soient même commencés. C’est sans doute cela l’esprit de concertation.

Face à ce constat d’incompétence, les motards parisiens ont décidé de fermer le Minsitère des transports en le murant symboliquement. Ils ont ensuite réclamé « l’ouverture d’un vrai ministère de la Sécurité Routière ».

Cette première action annonce la grande manifestation des motards du Nord de la France, qui se sont tous donné rendez-vous à Paris le dimanche 10 avril 2005. Espérons qu’elle aura la même ampleur que celle qui s’est déroulée sur les terres de De Robien le 31 octobre 2004.

T.L. avec F.V.

Publicité
Infos en plus
Publicité