Motos A2
Depuis l’avènement du permis A2 qui limite les néo-motards à la conduite d’une moto ne dépassant pas les 47,5 ch, les constructeurs ont réagi en présentant une pléthore de modèles. Vous trouverez dans ce chapitre les motos naturellement A2 et dans les suivants, catégorie par catégorie, celles qui sont bridées. Les premières sont de petites cylindrées légères et faciles. les secondes conviendront aux plus hardi(e)s et présentent l’avantage d’être débridables une fois la période probatoire passée.

Roadsters
La pratique de la moto étant devenue principalement un loisir, les roadsters incarnent tout naturellement la catégorie la plus prisée en France. Accélérations de sportives – dont ils reprennent souvent la motorisation – et absence de protection favorisent les sensations au guidon. Un certain dénuement qui rend les moyennes cylindrées fort accessibles côté prix mais encourage rarement à rouler en duo. À vous les petits virolos !

Néorétros
Il y a désormais, de façon tranchée, deux types de machines néorétros. Celles que l’on pourrait encore qualifier de vintages, malgré leur conception actuelle, car elles inclinent à une conduite placide de gentleman driver. Elles sont essentiellement incarnées par les Triumph et les Moto Guzzi de moyenne cylindrée. Et puis les machines puissantes et modernes déguisées en anciennes, un genre lancé par les Yamaha XSR et BMW nineT, auxquelles les Kawasaki Z viennent d’emboîter le pas.

Customs
La production des customs et cruisers est principalement destinée au marché américain – le nombre de machines « made in USA » vous en convaincra – et les constructeurs japonais ont quasiment délaissé ce segment du marché. Pour autant, en ces périodes de limitation de vitesse drastique, ces engins aux moteurs de caractère et à la garde au sol en progrès présentent un bel intérêt, tant pour parader que pour voyager dans l’Hexagone et par-delà.

Routières
Les grandes routières hyper-carénées intégrant la bagagerie se font rares et disparaissent même des catalogues, telles les Honda 1300 Pan European, Triumph 1200 Trophy et Kawasaki GTR 1400 présentées encore ici car il en reste quelques-unes en concession. En revanche, de nombreux roadsters carénés et de faux trails équipés d’une roue avant de 17’ viennent grossir les rangs de la catégorie. Plus légers, plus maniables, ils sont mieux adaptés au tourisme « tranquille » sur départementale.

Trails
Le trail de grosse cylindrée symbolise le voyage et l’aventure avec un grand A. Nombre de modèles portent d’ailleurs le patronyme anglais « Adventure ». Pourtant, si l’on songe sérieusement à quitter l’asphalte, il ne faut pas céder devant les arguments commerciaux. Sauf à avoir un gabarit d’athlète ou un bagage technique d’enduriste, aller partout avec un trail nécessite que ce dernier soit léger, pas trop vulnérable en cas de chute et surtout équipé de pneus adaptés. Il en existe encore…

Sportives
Les constructeurs ne désarment pas ! Et l’on s’en réjouit en voyant parmi nos pages nouveautés la Ducati Panigale V4 tout droit sortie du MotoGP. Pour qui habite la région qui va bien ou a la possibilité de se rendre sur un circuit, une sportive demeure le nec plus ultra en matière de ressenti et de précision de pilotage. Il faut toutefois avoir les moyens de posséder « en plus » un tel outil et ils risquent de se faire de plus en plus rares sur nos routes compte tenu des conditions de circulation…

Hors-Série Essais 2018 de Moto Magazine

Édité par les Éditions de la FFMC
116 pages ; 6,50 €
À retrouver en kiosque dès mercredi 31 janvier 2018 et dans la boutique en ligne.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité