En images

Equip Auto inauguré par le ministre de l’Industrie

L’État est coincé

La réponse de la représentante de l’État à la table ronde est plus surprenante. « Je souligne que le Premier ministre n’a pas signé le décret de mise en application », répond Cathy Bieth, chef du bureau de l’Animation du contrôle technique déconcentré à la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), au ministère de l’Écologie. « J’espère toujours qu’il le fera à temps pour un lancement en début d’année prochaine comme annoncé. Par ailleurs, il faut bien reconnaître qu’en France, le lobby des motards est très fort, avec la FFMC, notamment. »

Décryptage

Bonne nouvelle : il n’est pas encore certain que le contrôle technique cyclo soit appliqué au 1er janvier 2012 comme annoncé (délai déjà repoussé d’un an, pour rappel…). Les professionnels, notamment, n’y sont pas favorables, pour la simple raison que contrôler les seuls cyclomoteurs n’est pas rentable.

Effet de blocage

Le lobbying actif des Motards en Colère bloque l’extension du CT à tous deux-roues, toutes cylindrées. Ils devront montrer à nouveau leur capacité de mobilisation, s’ils veulent éviter d’avoir à subir un contrôle technique tous les deux ans, comme c’est le cas en automobile.

Environnement

Enfin, notons au passage que le bureau de l’Animation du contrôle technique dépend du ministère de l’Écologie, via sa Direction générale de l’énergie et du climat. Ce qui signifie que l’on aborde cet examen par l’argument de l’environnement. Et ce, en France comme au niveau européen. Autrement écrit, le combat des motards promet d’être rude. Car l’environnement dans notre société, c’est sacré.

Publicité
Publicité