En images

Aprilia officielle, une petite équipe motivée Hossegor : dans le Top Ten Aprilia 550 RXV

La préparation de la RXV 550

La décision a été prise de faire un retour en « off road » en 2006 et « le projet a mûri fin novembre 2007 », indique Philippe Berge.

Pour ce faire, l’usine de Noale a préparé un petit bijou, une 550 RXV« qui est un mix de la machine d’enduro avec des pièces de moto cross ». Ce prototype a été monté dans les ateliers de Ternate et a reçu les roues d’Alessio Chiodi, qui roulait en GP MX1 en 2007. « Les moyeux de roues sont taillés dans la masse pour qu’elles soient plus légères », indique Philippe. Le moteur est issu d’une génération supermotard et a reçu quelques modifications : « Il affiche 80 ch en sortie de boîte, ce qui peut être un bon argument pour décrocher le holeshot ! »

Enfin, la boucle arrière a été abaissée de 2 cm, « car en course de sable, il faut faire porter le maximum de poids sur l’arrière ».

Preuve de l’engagement de l’usine, deux ingénieurs maison sont présents pour récolter le maximum d’informations sur le comportement de la machine.

Le choix de Nicolas Cailly, ancien champion de France Elite, n’est pas anodin non plus. « Il a l’habitude de gérer la course de vitesse pour le holeshot, (qu’il a déjà décroché en 2003 sur une kawa). Et d’autre part, il a suffisamment d’expérience pour mener sa barque jusqu’à l’arrivée sans s’emporter. »

En tout cas, l’arrivée prochaine d’Aprilia en course de sables pourra apporter plus de sel au sempiternel duel Yamaha-Honda.

Publicité

Commentaire (1)

Publicité