Le mercredi 7 mars, les participants européens du Moto Tour Series de Tunisie ont embarqué à Marseille pour une traversée nocturne. Arrivés à Tunis, ils se sont rendus en cortège et en compagnie d’une vingtaine de motards tunisiens, au centre ville, sur l’avenue Bourguiba. C’est sur cette avenue névralgique de la capitale tunisienne que devait partir ce nouveau Rallye de Tunisie sous les yeux d’une foule nombreuse et chaleureuse.

De Tunis à Porticcio
Pour les pilotes tunisiens - qui se sont avérés être de redoutables concurrents - ce rallye est la 3e manche de leur championnat national routier. L’enjeu est d’importance puisque son vainqueur est invité à disputer la manche corse du Moto Tour à Porticcio.

Que les choses sérieuses commencent
La première étape, au départ de Tunis ne servait qu’à rejoindre Monastir d’où commenceraient réellement les choses sérieuses. C’est en effet de cette ville balnéaire que les concurrents allaient s’élancer pour leur première étape : 500 km avec 2 spéciales chronométrées jusqu’à la ville de Douz.

Première étape et premiers petits soucis mécaniques
L’équipage du side-car, piloté de main de maître par la très souriante Pauline Lepage, arracha un carter de son bas moteur, l’empêchant d’être classé lors de cette journée. L’assistance de l’équipe organisatrice s’est affairée toute la nuit pour lui permettre de reprendre la route dès le lendemain. Sans doute pour saluer leur opiniâtreté, Pauline remportera toutes les autres étapes de la catégorie 3/4 roues. Dans cette catégorie, concourraient également trois Quadro 4, ces étranges scooters à 4 roues que motomag a eu l’occasion de tester en 2016. L’un des pilotes de ces 4-roues, engagés par Scudéria Moto (Var), était Bruno Vezzuti, un vétéran du rallye avec 11 Moto Tour à son actif.

Chaleurs
Malgré la chaleur du Sud tunisien, les concurrents se sont régalés de leur parcours. Il y a eu en effet peu de casse sur cette épreuve à l’exception de quelques jantes et sorties de route. L’assistance mécanique a oeuvré pour que les pilotes puissent toujours repartir le lendemain matin. Tous sont rentrés chez eux avec leur moto.

Classement
L’étape finale a conduit cette joyeuse bande jusqu’à Hammamet pour la remise des prix. Le classement scratch a distingué Jeremy Barnoin (1er), Jérôme Putin (2e) et le très souriant pilote tunisien Tarek Azabou (3e). Tarek a de fait gagné sa place pour rejoindre la Corse pour concourir le 9 mai. Si vous souhaitez faire comme lui, faites vite, il ne reste que peu de places ! (Renseignements sur le site internet de l’organisation).

Plus de photos sur le blog de l’auteur.

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité