En images

visuel visuel visuel

Les amateurs de croisements moto-auto connaissaient les Boss Hoss, ces énormes cruisers animés par un V8 américain. Le Français Ludovic Lazareth pousse cette fois le concept bien plus loin en concevant une moto sportive mue par un V8 Maserati de 4,7 l développant 470 ch et 63 m.kg de couple.

Quatre roues
Autour de cette somptueuse mécanique à boîte automatique, on trouve non pas deux, mais quatre roues (garantissant un bon potentiel de freinage) guidées par des bras indépendants qui s’inclinent donc dans les virages. Les aficionados de Ducati auront reconnu la coque arrière et les doubles sorties d’échappement empruntées à la racée 1299 Panigale.

Science-fiction
La LM 847, avec 400 kg sur la balance, une longueur de 2,65 m et une position fort en arrière, paraît plus adaptée à la parade ou à une apparition dans un film de science-fiction qu’à un exercice de maniabilité. Logique, le préparateur est spécialisé dans la création de prototypes futuriste d’une autre dimension, lui ouvrant notamment des collaborations avec le cinéma (Babylon AD…).

Cet engin n’est pas sans rappeler les machines du film Tron, du manga Akira, voire la dernière Bat’moto conduite par le cascadeur français Jean-Pierre Goy.

Après l’avoir présentée dans l’univers virtuel, on aimerait conduire la LM 847 dans le monde réel pour savoir comment se comporte le V8 sur une petite route de montagne…

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez la W800 Lazareth dans le Moto Magazine spécial « Kawasaki lanceur de tendances »
- Lisez le reportage sur Jean-Pierre Goy dans le hors-série Moto Magazine « Stars et culture »

Publicité
Publicité