- Rappelons que la première proposition du rapport Guyot (du nom du préfet qui l’a rédigé), publié en 2008, est d’installer une plaque d’immatriculation à l’avant des 2-roues motorisés, afin qu’ils n’échappent plus aux flashs par l’avant des radars automatiques et aux prises de vue des radars jumelles. Il comprend également d’autres propositions tout aussi inquiétantes.

La mobilisation annoncée des motards inquiète le Pouvoir !
- Cette annonce d’un retrait momentané de la Procédure VE montre que la mobilisation du monde de la moto est payante. Les associations FFMC, FFM, la Mutuelle des motards et la chambre représentative des concessionnaires (le CNPA, branche 2-roues) se sont en effet unies depuis décembre 2008. Ceci pour être entendues par le gouvernement, dès qu’elles ont su que cette forme de contrôle technique, pouvant être réalisé par la police sur le bord de la route ou bien sur simple demande d’un expert, était dans les tuyaux et programmée pour le 15 avril 2008.

Ça sent l’embrouille !
- Si cette annonce est un « petit » point positif, elle ne remet surtout pas en cause la mobilisation des 21 et 22 mars prochains.
- Eric Thiollier, délégué général de la FFMC le confirme énergiquement : « Ce n’est en fait pas un retrait pur et simple, ils nous proposent juste de retravailler le sujet sans remettre en cause les bases. Si on reprend les mêmes ingrédients pourris, la soupe à la grimace ne sera pas meilleure. »

- Il s’avère donc d’autant plus important de montrer au gouvernement que les motards de la France entière ne se laisseront pas prendre pour des vaches à lait.

- Plus d’une cinquantaine de manifestations sont d’ores et déjà prévues à l’appel de la FFMC et de ses antennes, le samedi 21 mars en Province, et le dimanche 22 mars à Paris.

Publicité
Publicité