Depuis le début de leur installation fin 2003, les radars automatiques n’ont contribué que de manière modeste à la réduction de la mortalité sur les routes. Voilà en substance l’analyse de la Ligue de défense des conducteurs (LDC), association de type loi 1901, qui a récemment mis en ligne une « Consultation nationale sur les radars ». Quelques jours après, mercredi 11 janvier, 26.500 personnes y avaient participé : « 95 % d’entre eux s’opposent catégoriquement à la mise en place de nouveaux radars », rapporte l’association. Elle souhaite « réunir au plus vite les réponses de 100.000, 200.000, voire 500.000 citoyens, pour transmettre les résultats dans les semaines qui viennent à tous les candidats aux présidentielles ».

Pour étayer son analyse, la LDC s’appuie notamment sur les chiffres de l’accidentologie, dont les résultats n’ont cessé de s’améliorer depuis plus de trente ans : le nombre de tués sur les routes est passé de 14.000 en 1973 à 5.000 en 2003. Ceci constitue la première des « 4 vérités sur les radars » que la LDC se propose d’énoncer avant que vous participiez à sa consultation. Voici les trois autres : « à ce jour, aucune étude scientifique française n’établit un lien direct entre vitesse et mortalité routière ; deux radars sur trois ne sont pas placés à des endroits dangereux ; l’argent des radars ne sert pas à améliorer la sécurité routière ». Ces points étant argumentés sur la page de la consultation (voir liens).

A noter que la LDC n’est pas un regroupement de dangereux délinquants routiers épris de vitesse. Si elle dit « non à la répression absurde » elle dit aussi « oui à une conduite responsable ». Car « c’est en tant que conducteurs responsables que nous pouvons légitimement exiger que les pouvoirs publics cessent leur harcèlement intolérable ». Par ailleurs, elle propose sur son site une rubrique regroupant les points noirs routiers qu’on lui signale, afin d’alerter les pouvoirs publics. Voilà qui nous rappelle les « Casques d’Âne » d’un certain Moto Magazine... On est tentés d’approuver son action !

Publicité
Publicité