Yamaha s’apprête bien à commercialiser sur le sol américain une version moins chère de son hypersport, la R1 S, destinée à un public plus jeune, comme nous l’avions annoncé au mois d’août. Motomag.com expliquait que l’agence de protection environnementale de la Californie (CARB) avait publié un rapport sur la sortie d’une certaine « R1S »...

L’arrivée de la Yamaha R1S a été officialisée début octobre sur le site américain de Yamaha Motors. Et Cycle World publie des photos de cette machine.

Alors, une R1 low cost d’accord, mais pour quels bénéfices ? Cette version de l’hypersport aux trois diapasons s’alourdit sur la balance pondérale mais s’allège sur la balance budgétaire.

Bon marché
L’argument massue en faveur de cette nouvelle R1S est son prix. Aux States, elle se vend 1.500 $ de moins que la Yamaha R1. Son prix de vente brut équivaut à 13.300 €. La R1S pourrait donc, si elle arrivait en Europe, être commercialisée 2.000 € de moins que la Yamaha R1 standard. Une sportive à moins de 15.000 € de nos jours, serait-ce possible ?

Moteur plus rempli
Le moteur de la Yamaha R1S affiche des performances intéressantes, si l’on en croit le graphique ci-dessous. Il serait plus « rempli » grâce à une cartographie inédite permettant d’obtenir un meilleur couple mais une puissance légèrement en retrait comparé aux modèles existants. Le 4-cylindres de cette nouvelle sportive troque les composants en titane contre de l’acier.

Composants de qualité
La R1S est certes moins chère que ses homologues mais reste dotée du cadre Deltabox qui équipe les R1 et R1M. Niveau suspensions, la S sera munie des KYB de la version standard entièrement réglables à l’avant comme l’arrière.

En comparaison avec ses sœurs, la R1S pèserait 4,1 kg de plus. Cette différence de poids s’explique par la présence de carters et de jantes en aluminium à la place du magnésium utilisé sur les actuelles R1.

La R1S sera dotée de pneumatiques Bridgestone S20, en lieu et place des RS10 de la R1. Côté électronique elle est équipée d’un nouveau capteur gyroscopique et d’aides au pilotage issus de la M1. Sur les premiers clichés de la R1S, le quickshifter n’apparaît pas, contrairement aux autres R1.

Pas prévue pour l’Europe...
Mais tout cela, nous autres Européens ne pouvons que le regarder sur la Toile Mondiale... La commercialisation de la Yamaha R1S ne semble en effet pas prévue sur notre continent, au moins durant l’année 2016.

Dans la Boutique motomag.com

- Commandez le Dossier de Motomag « Yamaha agitateur de concept »

Publicité

Commentaire (1)

Publicité