La 9e édition de la Sunday Ride Classic s’est déroulée sous un magnifique ciel d’azur, les 15 et 16 avril sur le circuit du Castellet (Var). Les arsouilles entre anciennes sur le mythique Paul Ricard fut une nouvelle fois l’occasion d’apprécier un beau spectacle : entre piste et paddock, plusieurs centaines de machines de course, solos et side-cars se tiraient la bourre !

Douze compétitions
Durant tout un week-end, sur le grand tracé de 5,8 km de long se sont déroulées douze compétitions de haut niveau. Pour la première fois, les spectateurs ont pu revoir des 250 cc de Grand Prix en piste lors d’une vraie course. Mais également deux manches du championnat Pro Classic avec ses RC30 ou GSXR, deux manches de side-cars, deux de ProTwin (Ducati contre KTM) et deux d’ICGP, motos de course des seventies.

Aucun temps mort
Quand les motos ne sont pas en piste, le spectacle se déplace vers les paddocks. Il était possible d’admirer une très belle exposition de motos italiennes préparées avec soin par Yves Kerlo, mais aussi une Norton Manx ou Munch Mammuth, merveilles présentées par la branche Classic de l’écurie varoise Tech 3.

Salon de la moto
De l’autre côté de la piste, c’est un salon de la moto à ciel ouvert qui prenait place. Les nombreux concessionnaires ont présenté et fait essayer les nouveaux modèles sortis en 2017. Ducati, KTM, Royal Enfield et Indian étaient de la fête. Des essais routiers étaient proposés aux visiteurs.

Des motos mais aussi des hommes
Mais il n’y a pas que la moto, il y a aussi des hommes… et pas des moindres ! Du campionissimo Giacomo Agostini au double champion du monde français Johann Zarco, plusieurs générations de pilotes étaient présentes à cette SRC 2017. Le Voxan Club de France a rendu un bel hommage à Alain Chevallier, constructeur de motos de GP et architecte de la Voxan.

Souvenirs, souvenirs
Nombre de spectateurs retrouvent leur jeunesse au cours de la Sunday Ride Classic, c’est ce qui en fait un rassemblement bon enfant. Ils s’échangent des souvenirs des seventies et eighties, d’instants de moto vécus ici même. Jusqu’à en publier des livres, tel Éric Barthélemy avec son « Ils ont gagné sur le circuit Paul Ricard », présenté en avant-première lors de cette Sunday Ride Classic 2017.

Un événement qui est devenu incontournable dans la saison de la moto classique. L’entrée à prix contenu, 15 € les deux jours en prévente, y est sans doute pour beaucoup. Prenez date : en 2018, la Sunday Ride Classic fêtera son dixième anniversaire, et il y aura des surprises !

 - 
Publicité

Commentaire (1)

Publicité