L’alerte météo jaune annoncée la veille, l’accord tardif des autorités parvenu seulement 2 heures avant la manifestation et quelques tracasseries sur l’itinéraire n’auront pas eu raison de la détermination de la FFMC57 qui est parvenue à faire descendre 200 motards dans les rues de Metz ce samedi 17 février.

Après une balade de 25 km sous la pluie, voire la neige fondue, qui a permis aux militants d’être très visibles tant sur l’A 31- bien chargée ce jour - que dans les rues de la ville, les motards se sont retrouvés à proximité de la place de la préfecture, temple sacré où le stationnement des motos a été interdit ce jour-là.

Il en aurait fallu bien plus pour arrêter les motards messins qui ont choisi de respecter les consignes et de se retrouver, à pied, devant la porte du préfet. Malheureusement aucune audience ne leur a été accordée, comme cela était à prévoir. Les motards de Metz ont donc décidé de revenir à la charge afin de décrocher ce RDV en préfecture qui leur permettra d’exposer leurs attentes.

Cette mobilisation du 17 février arrive presque 1 mois jours pour jour après la première sortie de la FFMC57 qui, le 18 janvier, battait déjà le pavé pour demander, notamment, que les infrastructures et l’état des routes soient améliorés.

Publicité

Commentaire (0)

Publicité