Face aux déclarations du ministre de l’Intérieur, La FFMC a demandé audience. En effet, le vendredi 13 août 2010, Brice Hortefeux a clairement désigné les motards comme cible pour les contrôles routiers. Lors de ce déplacement à Gerzat, dans le Puy-de-Dôme, il déclare : « il a été décidé de cibler les motards qui représentent un tiers des tués en juillet avec 144 morts ». Confortablement installé dans la politique du tout-répressif, le ministre n’a pu répondre à ce chiffre que par le chiffre. Concrètement, il avait alors demandé 3 contrôles par jour et par département.

La FFMC se désole de voir que le ministère n’exploite pas des pistes d’amélioration comme l’évolution du code de la route pour une meilleure prise en compte des deux-roues motorisés par exemple.

En tant que membre de la concertation 2RM en cours depuis juin 2009, et association militante pour la défense du cas motard, la FFMC a donc demandé à rencontrer Brice Hortefeux. Le ministère étant souvent sourd aux propositions de discussions, les chances pour que la requête aboutisse sont minces. La lettre a été postée l0 septembre, pas de réponse. Patience…

Notez également que la FFMC appelle à une manifestation nationale, le samedi 23 octobre 2010, pour protester contre l’éventualité d’un contrôle technique pour les deux-roues motorisés et pour la prise en compte de la circulation interfiles. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons des chances d’être entendus.

Publicité
Publicité