L’opération organisée par l’antenne de Mayenne de la Fédération française des motards en colère (FFMC 53), samedi 13 mai au supermaché Leclerc de Saint-Berthevin, a pour but de sensibiliser les automobilstes, livreurs et conducteurs de poids-lourds, au remplissage raisonnable du réservoir de carburant.

Cette opération répond à une problématique forte : contribuer à faire baisser l’accidentalité des 2-roues motorisés (2RM), préoccupation partagée par les pouvoirs publics qui soutiennent cette action.

Du carburant sur la route
En effet, le sur-remplissage des réservoirs de carburant a pour conséquence le déversement d’hydrocarbures à proximité des stations-services, notamment dans les giratoires.

Le carburant Gasoil, contrairement au Super sans plomb, est un hydrocarbure gras qui ne s’évapore pas. Invisible une fois déversé sur la chaussée, il devient un piège pour les usagers de la route en équilibre sur un deux roues, qui perdent toute adhérence lorsqu’ils se trouvent sur la zone contaminée.

Risque de chute
En voiture ou en camion, la mésaventure est désagréable, mais se solde la plupart du temps sans mal. Sur un 2RM, la perte d’adhérence en courbe se solde quasi-systématiquement par une chute, dont la gravité dépendra des aménagements aux abords de la chaussée, des véhicules environnants et de la vitesse à laquelle elle s’est produite.

Pour résumer, le déversement de Gasoil sur la chaussée a pour conséquences :

  • un risque d’accident grave, voire mortel, pour les conducteurs de 2-roues,
  • une dépense publique non négligeable pour le Conseil départemental, qui mobilise des moyens humains et techniques pour épandre de l’absorbant sur la chaussée, le récupérer une fois le Gasoil fixé dessus et le retraiter,
  • une pollution des sols par un produit toxique (hydrocarbure).

Par cette action, la FFMC 53 rappelle qu’elle préfère miser sur la prise de conscience des usagers de la route et ne pas tomber dans la surenchère règlementaire à laquelle tous les usagers de la route font face ses dernières années, et qui tend à montrer ses limites en termes de résultat et d’acceptabilité.

Elle entend faire de la sécurité routière avec les usagers, pas contre eux !

Contact : ffmc53@gmail.com

Publicité

Commentaire (0)

Publicité