Le pilote originaire d’Albi s’est donné 2 ans maximum pour réussir, car comme il le dit lui même, « la course moto coûte cher. Et même si mon père avance les fonds, je dois les lui rembourser en fin de saison, en travaillant. »

Publicité
Infos en plus
Publicité