En images

Classification des véhicules

Les interdictions de circulation commencent à gagner dangereusement du terrain dans toutes les villes de France. Alors qu’on les pensait initialement conscrites à Paris et aux deux-roues antérieurs au 1er juin 2000, ces restrictions pourraient concerner bien plus d’usagers que prévu.

Au ministère de l’Environnement, on envisage de faire tomber en disgrâce non plus « seulement » les motos immatriculées avant le 1er juin 2000, mais toutes celles mises en circulation avant le 1er janvier 2007. D’après les calculs de la FFMC, une telle mesure conduirait à rendre indésirables sur le pavé 700 000 motos au lieu des 400 000 initialement comptabilisées.

Nouvelle nomenclature
Certes, lutter pour une meilleure qualité de l’air est une préoccupation très honorable. De là à lancer une chasse aux sorcières, il y a un gouffre que le ministère de l’Environnement semble parfaitement disposé à franchir. Ainsi, il vient de lancer une consultation publique visant à modifier la nomenclature des véhicules classés en fonction de leur niveau d’émission de polluants atmosphériques.

Si cette nouvelle nomenclature était adoptée, elle remplacerait l’ancien classement, issu de l’arrêté du 3 mai 2012, qui est utilisé pour la mise en œuvre des certificats qualité de l’air. Les collectivités pourront ensuite, selon leur souhait, prendre des mesures, tels des avantages à la circulation ou au stationnement, visant à encourager les véhicules les plus propres. Les autres véhicules - les moins propres - seront pour leur part découragés.

De 4 à 3 catégories
Dans la nomenclature actuellement en vigueur, les motos sont réparties en 4 catégories, selon la norme antipollution à laquelle elles répondent (Euro 1, Euro 2, Euro 3 ou Euro 4). C’est sur la base de cette nomenclature que Paris a décidé d’interdire la circulation aux deux-roues antérieurs au 1er juin 2000, date d’entrée en vigueur de la norme Euro 1.

Dans le projet de nomenclature à l’étude, les deux-roues ne sont plus répartis qu’en 3 classes. La 1re classe concerne les Euro 4, la 2e classe les Euro 3, et la dernière classe les Euro 2 et avant. Sont donc jetés dans le même sac les deux-roues mis en circulation avant l’avènement des normes antipollution, les Euro 1 et les Euro 2. Un vaste fourre-tout, dénué de toute nuance, qui pourrait donc désormais servir de base pour les mesures d’interdiction de circulation.

Interdictions à Paris : Anne Hidalgo enfonce le clou sur BFM TV

Anne Hidalgo a tout récemment confirmé, au micro de notre confrère de BFM TV Jean-Jacques Bourdin, cette interdiction à partir du 1er juillet 2016 :

Villes respirables, budget asphyxié
Tout ce train de mesures découle tant de la loi de transition énergétique que du projet du ministère de l’Environnement « Villes respirables en 5 ans » qui vise à mettre en œuvre des mesures « radicales et exemplaires ».
Radicale, la mesure l’est incontestablement puisqu’elle va priver 700 000 utilisateurs de leur moyen de transport. De là à la qualifier d’exemplaire, il y a un gouffre que beaucoup refuseront de franchir.

À lire : Incompréhension entre ministère de l’Environnement et ville de Paris

Dans la Boutique Motomag.com

- Découvrez le guide « Plus de 100 conseils de conduite moto et scooter » des Éditions de la FFMC

Publicité
Publicité