L’idée de l’essuie-glace à casque n’est pas nouvelle. Une recherche sur eBay ou sur Leboncoin permet de trouver l’objet pour quelques dizaines d’euros. Les modèles en question se fixent sur le casque par le biais de grosses ventouses, ce qui nous fait douter de leur capacité à rester en place à haute vitesse. Quant à l’esthétique - même si les goûts et les couleurs ne se discutent pas, là précisément, il nous semble que ça pourrait quand même se discuter un peu…

Ce type d’essuie-glace se trouve facilement sur les sites de vente en ligne.

Facile à utiliser
Sans révolutionner le concept, le britannique Adam Aarons entend lui apporter un peu de discrétion et de finesse. Son produit, baptisé Rainpal, recourt à des pattes de fixation qui se logent sur le rebord supérieur de l’écran.

Deux secondes suffiraient à mettre en place le dispositif. Déclencher le balai d’essuie-glace peut se faire sans fil, par le biais d’une commande à glisser sur le guidon. Dans cette configuration, le prix du gadget atteint 90 € (70 £) contre 65 € (50 £) en version manuelle.

Le motard peut affronter 90 minutes de pluie (plus si le balai balaie moins vite) avant que le dispositif n’use sa batterie. Il devra ensuite chercher le port USB sur sa moto pour recharger.

Le Rainpal apporte une touche de finesse et d’élégance au concept. Saura-t-il pour autant trouver son public ?

Crowfunding
Malheureusement, nous n’avons pas pu tester ce dispositif puisque son concepteur compte sur le crowfunding pour lancer attend la production à grande échelle. Sur le site Fundrazr, il demande 97 000 £ (125 000 €). A 52 jours de la fin de sa campagne de financement il avait atteint 14 000 £ (17 000 €).

Il est donc probable que le Rainpal rejoigne le cimetière des concepts-prometteurs-qui-n’ont-pas-tenu-leurs-promesses et que, nous autres motards, soyons dans l’obligation de continuer à utiliser notre index pour essuyer la pluie de nos écrans. Ce qui finalement ne marche pas si mal même en l’absence de prise USB.

Avant qu’il ne tombe dans l’oubli, la preuve de l’utilité du Rainpal est apportée dans la vidéo ci-après :

 

Sinon, on a trouvé une autre solution sur la Toile…

Le concept chic et pas cher imaginé par un internaute. Vivement la campagne de financement participatif !

Dans la Boutique Motomag.com

- Pour ne rien rater des tests et de l’actualité Consomotard, abonnez-vous à Moto Magazine

Publicité
Publicité