JPEG - 19.1 ko
La parité ne semble pas de mise en sport moto : alors que l’épreuve masculine du championnat européen de vitesse se déroulait à Assen, les femmes avaient droit à « ça ». Zéro pointé en raison du manque total de sécurité et de l’aménagement du « paddock ».

Les instances sportives, jusqu’au plus haut niveau, accordent bien peu de considération au sport moto féminin. Alors que la manche néerlandaise du championnat d’Europe de vitesse masculin se déroule à Assen, les pilotes féminines se sont retrouvées le 21 mai à Hengelo : un « circuit » (en fait, une route de campagne) de 4,50 m de large, bordé de maisons, arbres et autres poteaux ; un « paddock » (en fait, un bourbier) dans un tel état qu’il fallait, afin de préserver les pneus, les envelopper dans des sacs-poubelles pour rejoindre la piste. Pas d’essais libres le vendredi, le « circuit » étant ouvert à la circulation. Lamentable...

JPEG - 38 ko
Un paddock digne d’une course d’un championnat de motocross... sauf qu’il s’agit de celui d’une épreuve de vitesse : sacs-poubelles obligatoires pour préserver les pneus.

Dans ces conditions particulièrement éprouvantes, Nina Prinz, une jeune Allemande de 23 ans sur Honda CBR 1000, s’impose largement : 40 secondes (!) la séparent de l’Italienne Paola Cazzola à l’arrivée. En catégorie 600, la Néerlandaise Iris Ten Katen, elle aussi sur Honda, l’emporte nettement sur l’Italienne Chiara Valentini. Côté français, Fabienne Migout (1000) se fait percuter au premier tour et chute, tandis que Lydia Jean termine à une belle 4e place en 600.

JPEG - 20.4 ko
Poteaux, arbres, maisons. Côté danger, rien ne manque sur le bord de la « piste » de Hengelo. Le Tourist Trophy en pire : courir au TT est un choix, mais cette route a été imposée comme circuit aux participantes de l’EWC.

L’insolente victoire de Nina Prinz n’est pas au goût de tout le monde. Si la Coupe est organisée par l’UEM (Union Motocycliste Européenne), l’Association italienne motocycliste en est le promoteur, et Ducati le partenaire. Le team Ducati porte réclamation contre les deux Honda pour « bulles non conformes » : elles sont plus arrondies que les bulles d’origine... Résultat, Nina et Iris seront déclassées au profit des deux Italiennes, sur Ducati. Bel esprit sportif...

JPEG - 27.3 ko
Route boisée, paysage verdoyant : un cadre idyllique pour une balade. Un peu moins engageant pour abattre des chronos, surtout sur le mouillé.

Photos Claire Tourres (www.womensportproject.com) et Sharon Leigh

Publicité
Infos en plus
Publicité