Essai
Article

Malgré un succès timide, Kawasaki est convaincu par le concept multi-usages de la Versys, entre trail, roadster et supermotard. Pour séduire les sceptiques, la firme s’est d’abord attelée à l’esthétique de la moto : nouveau regard à triple optique, écopes aux traits bombés et dynamisés, platines en plastique mieux travaillées, clignotants affinés, selle redessinée et arrière-train raboté.

La selle disponible en trois tailles est nouvelle, elle est aussi plus accueillante. Le confort de conduite est aussi amélioré par la nouvelle bulle, réglable en trois positions, qui dévie efficacement le flux d’air vers les épaules. Montée sur silentblocs, elle ne vibre plus, tout comme les repose-pieds, équipés de nouvelles gommes absorbantes. Le bicylindre vertical de 64 chevaux profite aussi de nouvelles fixations sur silentblocs.

Ce dernier reste identique à l’ancien modèle. Plus coupleux à bas et mi-régime que celui des ER-6, il est aussi plus joueur et moins cogneur. Au-delà des 7 000 tr/min, il excelle, laissant échapper le joli ronronnement de la sortie d’échappement redessinée.

Joueuse et facile à placer grâce à sa jante avant de 17 pouces, la Versys n’appelait pas la critique en ce qui concerne son comportement dynamique. La partie-cycle n’a donc que peu évolué, conservant le joli bras oscillant asymétrique et la fourche inversée à grand débattement, réglable en détente et précharge. Mais l’amortisseur arrière, seulement réglable en précharge, est trop souple : il rend le train arrière légèrement flou sur l’angle dès que le rythme s’accélère franchement.

Sur sol détrempé, la version ABS nous paraît bienvenue, malgré les 600 euros en sus, et grâce à un meilleur feeling au levier que la version standard. Le système de freinage de cette dernière est toutefois bien suffisant en matière de puissance pour ce type de machines, pas franchement destiné aux gros freineurs.

Verdict. Agile, facile, à l’aise en ville comme sur routes de montagne, la nouvelle Kawasaki 650 Versys joue toujours aussi bien le rôle de moto à tout faire. Elle est aussi plus séduisante et réellement mieux finie. Des atouts pour contrer la concurrence, BMW F 800 GS en tête.

Chargement du lecteur...

La Kawasaki 650 Versys fait peau neuve

Essai Kawa 650 Versys : jusqu’ici cette moto multifonction cherchait son identité. Kawa rectifie le tir en 2010 : tête de fourche redessinée intégrant une nouvelle optique et un saute-vent réglable. Progrès également côté confort avec une selle réglable et des silentblocs moteur.

 - 
Infos en plus
Publicité